Jean-Marc Ayrault veut refonder la politique d'intégration

le
1
JEAN-MARC AYRAULT VEUT MODIFIER LA CARTE DE SÉJOUR ET LES NATURALISATIONS
JEAN-MARC AYRAULT VEUT MODIFIER LA CARTE DE SÉJOUR ET LES NATURALISATIONS

PARIS (Reuters) - Le gouvernement entend refonder la politique d'intégration et créera un titre de séjour pluriannuel pour faciliter les démarches administratives des étrangers en situation régulière, a déclaré mardi Jean-Marc Ayrault.

Le Premier ministre a précisé lors d'une réunion avec les préfets qu'ils recevraient de nouvelles instructions "afin que l'acquisition de la nationalité redevienne l'outil d'intégration qu'il a toujours été dans l'histoire de notre pays."

"Le gouvernement entend refonder notre politique d'intégration. J'ai demandé au ministre de l'intérieur de conduire une réflexion en ce sens", a-t-il ajouté. "D'autre part, nous créerons le titre pluriannuel afin de sécuriser les étrangers qui réunissent les conditions pour rester sur notre territoire."

Celui-ci sera porté à trois ans, contre un an actuellement.

Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, avait déjà annoncé qu'il reviendrait sur les critères de naturalisation mis en place par son prédécesseur, provoquant la colère de l'opposition l'accusant de porter atteinte à la cohésion sociale.

La loi relative à l'immigration de juin 2011 a durci les critères de naturalisation, demandant notamment aux candidats de prouver leur maîtrise de la langue en produisant un diplôme ou une attestation délivrée par un organisme reconnu par l'Etat.

Concernant l'insécurité, Jean-Marc Ayrault a appelé les préfets à "lutter fermement contre ce phénomène" tout en confirmant une "réorientation" visant à engager des actions de fond, dans la durée.

Il leur a demandé de ne pas hésiter à "revoir" les doctrines d'emploi pour apporter des "réponses rapides" et adaptées aux "contraintes des territoires."

Il a rappelé le projet du gouvernement de créer des zones de sécurité prioritaires (ZSP), l'une des promesses de campagne de François Hollande.

Une quinzaine de ZSP seront créées dès septembre et une soixantaine en l'espace d'un an, a précisé Manuel Valls aux préfets.

L'objectif est de mettre en place une action de sécurité renforcée sur des territoires ciblés, caractérisés par une délinquance enracinée et de fortes attentes de la population.

Gérard Bon, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Georg47 le mardi 31 juil 2012 à 23:04

    Ayrault, le nouveau Pétain ?