Jean-Marc Ayrault tente de rassurer un PS déboussolé

le
0
Le premier ministre a réaffirmé samedi le cap et la ligne devant le conseil national du parti majoritaire.

Comme il paraît loin, le bel unanimisme qui avait prévalu au congrès de Toulouse! Fin octobre, les leaders socialistes, qui incarnaient une sensibilité ou un courant avant la présidentielle, s'étaient rangés comme un seul homme derrière la «motion 1» portée par Martine Aubry et Jean-Marc Ayrault. Ce texte avait alors recueilli une écrasante majorité. Six mois plus tard, le spectre des divisions et des «deux gauches» a flotté sur le conseil national du PS, réuni samedi à Paris dans une ambiance crépusculaire, marquée par l'affaire Cahuzac, l'impopularité du pouvoir et les doutes devant l'absence de résultats concrets de la politique menée.

Jean-Marc Ayrault a défendu sa politique de «sérieux budgétaire» après l'intervention de trois ministres qui, sous couvert de dénoncer les politiques d'austérité européennes, ont émis des réserves sur la politique ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant