Jean-Marc Ayrault sonne la mobilisation pour le logement

le
0
JEAN-MARC AYRAULT APPELLE À LA MOBILISATION GÉNÉRALE POUR LE LOGEMENT
JEAN-MARC AYRAULT APPELLE À LA MOBILISATION GÉNÉRALE POUR LE LOGEMENT

RENNES (Reuters) - Jean-Marc Ayrault a lancé mardi un appel à "la mobilisation générale" pour atteindre l'objectif gouvernemental de construire 500.000 logements par an, dont 150.000 logements sociaux.

"C'est à une mobilisation générale en faveur du logement social que je vous invite", a déclaré le Premier ministre devant les milliers de congressistes réunis à Rennes pour l'ouverture du 73e congrès de l'Union sociale pour l'habitat.

Tout en insistant sur le rôle des collectivités territoriales et des bailleurs sociaux dans la construction de nouveaux logements, il a aussi relevé qu'une "grande partie de l'objectif repose sur le parc de logement privé".

Il faut selon lui "faire sauter le verrou du foncier disponible", tant public que privé.

Le Premier ministre, accompagné de la ministre du Logement Cécile Duflot, a confirmé la mise en place, après discussion au Parlement, d'un "nouveau dispositif d'incitation fiscale destiné à favoriser l'investissement locatif des particuliers", le "Duflot", pour remplacer le Scellier.

L'ancien maire de Nantes, partisan d'une ville plus dense pour faire obstacle à "l'étalement urbain", a également regretté que les investisseurs institutionnels se soient en partie retirés du marché.

Il a annoncé "dans les prochaines semaines" la tenue d'une table ronde réunissant compagnies d'assurances, banques et autres investisseurs pour relancer la machine.

Le Premier ministre a aussi défendu le renforcement de la fiscalité sur les terrains constructibles "pendant toute la durée de détention" afin de favoriser la construction privée.

"Il y aura des grincements de dents mais je veux libérer du foncier et je tiendrai bon", a t-il dit, sans plus de précision.

Jean-Marc Ayrault a promis de mettre à l'étude un "mécanisme de péréquation financière au bénéfice des communes qui s'engagent pour la construction de logements dans les secteurs où les besoins sont les plus importants".

"Une sorte de bonus-malus", a t-il ajouté.

Il a par ailleurs confirmé la suppression des prélèvements sur les organismes de logement HLM à compter du premier janvier 2013, tout en regrettant que certains organismes n'utilisaient pas les fonds propres importants dont ils disposent.

Un accord entre l'Etat et les partenaires sociaux visant à renforcer le rôle d'Action logement, organisme chargé de gérer la participation des entreprises dans la construction de logements, sera signé.

Cet organisme bénéficiera d'une "aide à la construction au travers de prêts et de subventions au logement social à hauteur de 1,5 milliard d'euros par an sur les trois prochaines années", a indiqué le Premier ministre.

"Pour y parvenir, l'Etat permettra à Action logement d'accéder aux ressources des fonds d'épargne", a t-il ajouté.

Pierre-Henri Allain, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant