Jean-Marc Ayrault promet d'aider les salariés des abattoirs Gad

le
13
SUPPRESSIONS D'EMPLOIS DANS LES ABATTOIRS GAD
SUPPRESSIONS D'EMPLOIS DANS LES ABATTOIRS GAD

PARIS (Reuters) - Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a promis samedi de "tout faire" pour aider les salariés des abattoirs de porcs bretons Gad SAS, menacés de perdre leur emploi.

Le tribunal de commerce de Rennes a approuvé vendredi la fermeture de trois sites, ce qui devrait se solder par la suppression de 889 emplois.

Cette annonce est "un nouveau choc pour la Bretagne", estime le chef du gouvernement dans un communiqué.

"Le gouvernement utilisera tous les moyens à sa disposition pour permettre le retour à l'emploi des femmes et des hommes touchés par la fermeture des sites", ajoute-t-il.

Dans le cadre du plan de continuation de l'entreprise qui a été accepté vendredi par le tribunal de commerce de Rennes, 889 emplois doivent être immédiatement supprimés dans les abattoirs de porcs bretons Gad SAS

Ce plan prévoit les fermetures du siège de Saint-Martin des Champs dans le Finistère et de ses 50 emplois, du site de Saint-Nazaire, en Loire-Atlantique (67 salariés) et de l'abattoir de Lampaul-Guimillau, dans le Finistère, qui emploie 850 personnes, une centaine de départs étant différés jusqu'en 2014.

Toutefois, 343 salariés pourraient être reclassés dans l'abattoir de Josselin, dans le Morbihan, qui comptait déjà 650 postes et dont l'activité va être renforcée.

Emmanuel Jarry

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Gary.83 le samedi 12 oct 2013 à 18:58

    manger du porc partout à l'hopital, dans les écoles, ....

  • mlaure13 le samedi 12 oct 2013 à 17:42

    8-"Sauvegarde Retraites", association Loi 1901 (http://www.sauvegarde-retraites.org/qui-est-sauvegarde-retraite.php) indépendante de toute formation politique, syndicale ou professionnelle, rassemble plus de 103 000 personnes qui veulent obtenir un système de retraite plus efficace, plus juste et plus responsable.L'association se refuse statutairement de recevoir des subventions. Elle ne vit que des dons de ses membres donateurs.

  • mlaure13 le samedi 12 oct 2013 à 17:42

    7-A quand un "Premier ministre normal" avec une "retraite normale" ? Faire suivre ce billet à l'ensemble de vos correspondants pour pallier le silence assourdissant de nos médias sur ces sujets hautement sensibles. Peut-on soupçonner une certaine collusion entre grands journalistes et grands de ce monde ? Un grand merci pour votre précieuse collaboration future ! Bien cordialement… Marie-Laure Dufrêche…Déléguée Générale

  • mlaure13 le samedi 12 oct 2013 à 17:41

    6-Avec cette carrière fictive, il peut prétendre à une pension de retraite d'enseignant de 1 800 e par mois encore empochés. On flirte avec la barre des 15 000 e par mois. Soit, un tantinet plus nantis que d'autres, et toutes ces pensions relèvent des régimes spéciaux. Le Gvt préfère saigner les retraites du privé plutôt que les régimes spéciaux, c'est que dans ce cas comme dans beaucoup d'autres, il défend prioritairement ses propres intérets.

  • mlaure13 le samedi 12 oct 2013 à 17:41

    5-En comptant serré (nous n'avons pas pu obtenir le montant officiel de sa retraite de conseiller général...), on peut estimer que Jean-Marc Ayrault a déjà cumulé, à ce stade, plus de 13 000 e de pension retraite.Et ce n'est pas tout ! Car, même s'il n'a enseigné que quelques années, on lit sur sa biographie officielle (publiée par les services du Premier ministre) qu'il est "professeur d'allemand, depuis 1973" !

  • mlaure13 le samedi 12 oct 2013 à 17:41

    4-Ensuite, comme ancien président du district de l'agglomération nantaise puis de la communauté urbaine, soit, pour commencer, 4 000 e. Mais n'oublions pas l'essentiel ! Le plus gros morceau, c'est bien sûr sa retraite d'ancien député : une pension "plein pot" de 6 630 euros par mois (en 2012), plus un gros bonus comme ancien président de groupe qui devrait lui rapporter, au bas mot, 2 500 e supplémentaires.

  • mlaure13 le samedi 12 oct 2013 à 17:40

    3-Or, qui dit cumul des mandats, dit cumul des retraites. Et pas n'importe lesquelles... Que des retraites relevant de régimes spéciaux ! S'il partait à la retraite maintenant, il percevrait, chaque mois un petit paquet non négligeable. L'opacité entretenue autour des pensions des élus locaux empêche de chiffrer l’exactitude des différents mandats; mais, selon nos calculs, il percevra 2 000 e par mois au titre d'ancien maire de Saint-Herblain et de Nantes,

  • mlaure13 le samedi 12 oct 2013 à 17:39

    2- il est classé 2è au palmarès des as du cumul de mandats publié par Le Monde. Conseiller général de Loire Atl. (1976 à 1982) ; maire de Saint-Herblain de 1977 à 1989 et de Nantes (presque quatre mandats, 1989 et 2012) ; Pdt du district de l'agglomération nantaise (de 1992 à 2001), puis de la Comu. urbaine Nantes-Métropole (de 2001 à 2012) ; député de Loire-Atl (1986 à 2012, soit 26 ans) et Pdt du Groupe socialiste à l'Assemblée nationale (de 1997 à 2012) ;

  • mlaure13 le samedi 12 oct 2013 à 17:39

    1-JM Ayrault, roi du cumul des régimes spéciaux…Récemment, le Premier ministre a osé déclarer : "Tous les retraités ne sont pas des nantis !". Ainsi Jean-Marc Ayrault reconnaît sans ambages que tout le monde n'est pas à son niveau ! Nonobstant, nous allons voir que, pour sa part, il a su préparer sa retraite, et n'en déplaise à l'intéressé, infiniment plus avantageusement, que la plupart de ses concitoyens authentiquement "normaux", eux.

  • frk987 le samedi 12 oct 2013 à 16:38

    Promettre, vertu cardinale socialiste, tenir, c'est une autre affaire.