Jean-Marc Ayrault encourage l'entreprise collaborative

le
4

PARIS (Reuters) - Jean-Marc Ayrault a encouragé jeudi l'entreprise collaborative, secteur émergent créateur d'emplois, une manière selon lui "d'insuffler de l'optimisme" au lendemain de la publication de mauvais chiffres du chômage.

Les échanges entre le Premier ministre et les jeunes entrepreneurs invités à Matignon vont nourrir la préparation du projet de loi numérique prévu cette année.

Selon un communiqué de Matignon, Jean-Marc Ayrault a en outre demandé à la ministre de l'Economie numérique, Fleur Pellerin, de lui proposer "d'ici à l?été, un plan d'actions pour renforcer sur l'ensemble du territoire la dynamique collaborative des FabLabs" - "laboratoire de fabrication" où des outils sont mis à la disposition de créateurs pour la conception et la réalisation d'objets.

"Le projet de loi pour le développement de l'économie sociale et solidaire qui sera examiné en première lecture à l'Assemblée Nationale au printemps fournira des moyens pour pérenniser la croissance des entreprises sociales", ajoutent les services du Premier ministre.

Un fonds d'une quarantaine de millions d'euros hébergé par la Banque publique d'investissement (Bpifrance) sera consacré à ces nouveaux modèles de l'économie collaborative qui consiste par exemple à encourager le partage de véhicules, l'échange d'objets ou la location de chambres chez l'habitant.

"Ces gens-là sont capables de lever des fonds pour un projet, ils sont dans une économie qui est en train d'émerger, qui va se développer et crée de l'emploi", a déclaré Jean-Marc Ayrault à la presse à sa sortie.

A moins d'un mois des élections municipales, et alors que bruissent des rumeurs de remaniement ministériel, Jean-Marc Ayrault joue la carte du volontarisme malgré les mauvaises nouvelles sur le front du chômage.

"Il faut insuffler de l'optimisme, qu'on ne soit pas toujours à se dire qu'on ne va pas y arriver. Ceux qui croient que la France ne peut pas y arriver, il faut qu'ils rencontrent ces gens-là, et il y en a partout", a-t-il souligné.

Selon des statistiques publiées mercredi soir, le nombre de demandeurs d'emploi a encore augmenté de 0,3% en janvier en France, un mois après l'échec de l'engagement de François Hollande de le faire baisser en 2013.

Le nombre de chômeurs en catégorie A, sans la moindre activité, a ainsi atteint 3.316.200 en France métropolitaine, un nouveau record, soit 8.900 de plus qu'en décembre.

(Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • knbskin le jeudi 27 fév 2014 à 15:09

    Ah oui ! A l'intention de Zayrault, des "optimistes" qui pensent qu'"on va y arriver", en France, il y en a plein, moi le premier. Le problème, c'est l'Etat, ses fonctionnaires, ses dépenses, ses impôts. C'est LUI qui est ruiné, PAR SA FAUTE depuis 40 ans. Donc, qu'il se dé.mer.de de ses problèmes, et surtout qu'il nous fiche la paix, et qu'il s'occupe de diminuer ses dépenses et nos impôts ! :)

  • knbskin le jeudi 27 fév 2014 à 15:05

    Bôf ! Il y a un certain nombre de lubies réputées "de gauche" : l'"entreprise sociale et solidaire", l'"entreprise coopérative", le "crowdfunding", et autres coquecigrues, qu'il faut faire semblant d'"encourager" parce que réputées "vertueuses", contrairement aux entreprises classiques nées sous le signe de Satan (quelqu'un qui investit pour gagner de l'argent, quelle horreur !) :D

  • ppetitj le jeudi 27 fév 2014 à 14:44

    Le PS, la collaboration il connaisse avec la formation Mitterrand.

  • M3435004 le jeudi 27 fév 2014 à 13:15

    "Il faut insuffler de l'optimisme, qu'on ne soit pas toujours à se dire qu'on ne va pas y arriver. Ceux qui croient que la France ne peut pas y arriver, il faut qu'ils rencontrent ces gens-là, et il y en a partout" Ce gouvernement n'a insufflé que des taxes, du chômage, des impôts, de la stagnation, de l'insécurité, et le mariage homo ! HOLLANDE DÉGAGE !