Jean-Marc Ayrault déçoit les syndicats

le
0
En conclusion de la conférence sociale, le premier ministre n'a annoncé aucune vraie mesure pour l'emploi.

Grande conférence sociale... et petites annonces! Bien que le gouvernement ait placé l'emploi au c½ur de cette deuxième grand-messe sociale du quinquennat, la conclusion est on ne peut plus décevante. Aucune annonce, à part un modeste «plan de formation prioritaire pour l'emploi», confirmé par Jean-Marc Ayrault vendredi, qui vise à donner une formation à 30.000 chômeurs supplémentaires entre septembre et décembre. «Il faut utiliser sans délai les opportunités d'emploi non pourvus qui existent, a justifié le premier ministre. Ce n'est pas un énième plan sans concertation. Ce n'est pas un effet d'annonce.» Le patronat, d'ailleurs, qui lui a soufflé l'idée de s'attaquer à ces emplois vacants faute de candidats, est prêt à plancher cet été pour identifier les besoins des entreprises.

Du côté des syndicats, c'est au contraire la douche froide. C...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant