Jean-Marc Ayrault confirmé... mais très encadré

le
0

Bien qu'assuré de rester premier ministre jusqu'aux élections régionales de 2015, le chef du gouvernement s'est vu relégué au second plan par l'offensive de François Hollande sur le pacte de responsabilité.

«Le remaniement, c'est toujours d'actualité!» Cette phrase, lancée par François Hollande après sa conférence de presse du 14 janvier, aurait pu tétaniser les ministres, à commencer par le premier d'entre eux, Jean-Marc Ayrault. Mais ni les membres du gouvernement ni les hollandais ne l'ont vraiment prise au sérieux. «Hollande faisait du management de très très haut niveau», s'amuse un proche du président. «Il joue avec les nerfs des ministres. Il fait un peu du Sarkozy», confie tout sourire un partisan du chef de l'État.

La question du remaniement avec changement de premier ministre, Hollande se l'est pourtant posée en décembre. Il a même évoqué le scénario avec quelques-uns de ses proches. «Je lui ai dit qu'il n'avait aucun intérêt à changer de premi...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant