Jean-Luc Vasseur : " Comment va-t-on récupérer nos joueurs après la CAN ?  " .

le
0
Jean-Luc Vasseur : " Comment va-t-on récupérer nos joueurs après la CAN ?  " .
Jean-Luc Vasseur : " Comment va-t-on récupérer nos joueurs après la CAN ?  " .

Avec quatre joueurs clés à la CAN 2015, le Stade de Reims s'attend à vivre un début d'année compliqué. Son entraîneur, Jean-Luc Vasseur, a accepté de nous expliquer comment il appréhendait la période, " une excellente opportunité d'analyser les ressources du club ".

Durant la CAN, vous êtes privé de quatre joueurs importants : Mandi, Oniangué, Fortès, Moukandjo. Chaque ligne est concernée. Allez-vous devoir jouer " différemment ", revoir votre style de jeu ? On a fait un premier match contre Saint-Étienne qui était assez probant dans le contenu, donc on pouvait espérer continuer sur ce que l'on avait déjà mis en place. Autant contre Saint-Étienne, on avait une équipe équilibrée, autant contre Caen, il nous manquait deux joueurs de plus (Conte suspendu, Diego blessé à la cuisse, ndlr), et on était trop justes. Après, le propre d'un entraîneur c'est de s'adapter aux moyens qu'il a. Cela peut être une solution de changer de système et donc de joueurs pour s'adapter.
Pour cette CAN, certains clubs sont numériquement plus touchés que vous, mais à Reims, les quatre sélectionnés sont des titulaires potentiels. Y a-t-il la tentation de demander une ou deux recrues au président ? Effectivement, nous avons peut-être plus de titulaires concernés par la CAN que les autres. Mais cela ne sert à rien de pleurer, il faut trouver des solutions, un équilibre et une équipe qui peut être performante ponctuellement. Comment la trouver ? Déjà parmi ce que l'on a dans l'effectif. Notre vocation est plutôt de nous soulager de quelques joueurs, car on en a trop, et effectivement, en fonction des résultats, on réfléchira à une éventuelle opportunité. Mais le mercato d'hiver reste un marché très particulier. Les joueurs qui peuvent venir en général ne sont pas opérationnels dans l'immédiat, et les opportunités ne courent pas les rues. Mais on n'écarte pas la possibilité de " ré-ajuster " le groupe s'il le faut.
À l'opposé, est-ce que cette CAN peut être vue comme une opportunité de lancer des jeunes ou relancer des joueurs ? Certains jusqu'ici écartés peuvent-ils accrocher une place pour les six prochains mois ? On a la possibilité de faire un drôle de mercato d'hiver, car on a deux joueurs qui ont été blessés gravement il y a un peu plus de six mois : Anthony Weber (rupture du tendon d'Achille en avril 2014, ndlr) et Alexis Peujet. Vous connaissez l'importance d'Anthony dans ce club, donc cela peut être une forme de recrue. Il fait des bouts de matchs, il progresse de jour en jour. Effectivement, on a aussi un centre de...


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant