Jean-Luc Reichmann : "Gervais Martel, je croyais qu'il avait un club d'aquagym"

le
0
Jean-Luc Reichmann : "Gervais Martel, je croyais qu'il avait un club d'aquagym"
Jean-Luc Reichmann : "Gervais Martel, je croyais qu'il avait un club d'aquagym"

Il connaît Cantona, a bu des coups avec Gervais Martel et tourné avec Christophe Jallet. Jean-Luc Reichmann est le spécimen parfait de ce que d'aucuns appellent "footix", mais pas de souci, lui-même le revendique. Pour l'amour du beau jeu et de "l'étonnement", explique-t-il. Il faut dire que quand on a prêté sa voix à FIFA 98, c'est qu'on connaît un peu de monde...

Comment vous êtes-vous retrouvé à faire une voix pour le jeu FIFA 98 ? À l'époque, vous présentiez Les Z'amours, aucun rapport avec le foot...
C'est les représentants de EA Sport qui sont venus me chercher, ils aimaient bien mon côté un peu déglingué, hors norme. Et c'était quelque chose qui me plaisait parce que je ne savais pas du tout où on allait. On pouvait se permettre n'importe quoi aussi, puisque c'était une découverte. C'était la première fois qu'il y avait des commentaires dans les jeux FIFA ! C'était un peu comme le début des radios libres.

Ça se passait comment l'enregistrement ? Vous étiez avec les GG : Gilardi et Ginola.
Avec Gilardi, on s'était régalés. On se passait la balle : "Oui bonjour, Thierry Gilardi..." On était physiquement l'un à côté de l'autre, et on a partagé des moments extraordinaires. Après, on enregistrait des salves un peu folles. Je faisais les avant-matchs, j'étais le présentateur animateur. Il y avait les deux spécialistes du sport, et moi je remettais un peu mon grain de sel, un peu de punch.

Vous deviez faire 50 fois les mêmes phrases, non ?
Oui, même plus. T'enregistres ça comme une séquence audio, tu t'imagines dans le match : (il crie) "Olalalala mauvaise idée !!" Ce qui plaisait bien à EA Sports, ils étaient à Lyon à l'époque, c'est que je pouvais dire 50 fois la même chose d'une manière totalement différente. C'est important de faire pareil, mais différemment dans la vie, non ? Moi j'aime bien la langue française, et je prenais tous les mots qui voulaient dire la même chose : "c'est merveilleux !" " c'est extraordinaire ! " " c'est fantabuleux ! " Et j'inventais des mots : "c'est vounderbar !" J'y mettais le c½ur à chaque fois, de toute façon je sais pas faire sans.

Vous dites dans le sport en général : "J'aime l'inattendu ". Quel est le fait "inattendu" qui vous a le plus marqué dans le foot

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant