Jean-Luc Moudenc, l'espoir de la droite à Toulouse

le
0
Le président de l'UMP de Haute-Garonne, avait remporté les législatives face au candidat EELV François Simon.

Mieux qu'un sondage! C'était un test grandeur nature. Il le savait et cela n'avait pas échappé aux concurrents de son propre camp. En se présentant dans la 3e circonscription de Haute-Garonne, Jean-Luc Moudenc était conscient qu'une victoire serait un tremplin pour le Capitole. Il savait aussi qu'une défaite aurait été synonyme de lourd handicap dans la course à l'investiture pour les municipales de 2014. Au second tour, Jean-Luc Moudenc a coiffé sur le poteau (350 voix) François Simon, le candidat d'Europe Écologie Les Verts. «Lorsque j'ai déclaré ma candidature le 18 octobre dernier, François Hollande était à 64 % dans les sondages. Ici, Nicolas Sarkozy a fait 47 %», constate Jean-Luc Moudenc.

Trois jours après sa victoire, le député fait le bilan de cette campagne: «Cette victoire fait du bien. Le travail a payé. Après ma défaite aux municipales en 2008 face à Pierre Cohen, j'ai décidé de poursuivre la politique. J'ai occupé le terrain: création de

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant