Jean-Luc Mélenchon promet «des vents violents»

le
0
Le candidat du Front de gauche à la présidentielle tend la main au PS tout en le critiquant.

De notre envoyée spéciale à Grenoble.

«Si vous transformez cette élection en pitreries, alors vous verrez se lever des vents violents dont vous n'avez pas idée!» Jean-Luc Mélenchon n'a pas failli à sa réputation d'orateur combatif et lyrique, dimanche, lors du meeting de conclusion de son université d'été à Grenoble. Devant un petit millier de militants brandissant le drapeau rouge du Front de gauche - coalition du Parti communiste français, du Parti de gauche et de la Gauche unitaire -, leur candidat à la présidentielle a lancé ses appels à la «résistance» .

Avant même Nicolas Sarkozy ou le PS, le député européen a choisi pour cibles les marchés financiers et Jean-Claude Trichet, le président de la Banque centrale européenne. Alors même que selon Mélenchon, «le mot crise n'est même plus adapté à ce que nous vivons, plutôt une bifurcation majeure de l'histoire».

«La campagne sera un moment de la révolution citoyenne», a-t-il prédit. Object

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant