Jean-Luc Mélenchon pourrait défier Marine Le Pen sur ses terres

le
13
Jean-Luc Mélenchon pourrait défier Marine Le Pen sur ses terres
Jean-Luc Mélenchon pourrait défier Marine Le Pen sur ses terres

PARIS (Reuters) - Une candidature de Jean-Luc Mélenchon aux élections législatives à Hénin-Beaumont, dans le Pas-de-Calais, où se présente Marine Le Pen, est "sérieusement" envisagée au sein du Front de gauche, a-t-on appris jeudi auprès du Parti communiste français.

C'est "une possibilité sérieuse", a dit un proche de Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, qui fait partie du Front de gauche, confirmant une information de La Voix du Nord.

D'après le quotidien régional, Pierre Laurent aurait soumis cette proposition au secrétaire fédéral du PCF Hervé Poly, candidat dans cette circonscription, ce qui n'est pas confirmé.

Jean-Luc Mélenchon, qui a fait de la lutte "Front contre Front" l'une de ses priorités de campagne dans la course à la présidentielle, a longtemps cru qu'il pourrait ravir à Marine Le Pen la troisième place du premier tour de la présidentielle. Mais le candidat du Front de gauche a réuni le 22 avril 11,10% des voix contre 17,90% pour la présidente du Front national.

Au premier tour de l'élection présidentielle, Marine Le Pen est arrivée en tête à Hénin-Beaumont avec plus de 35% des voix contre un peu moins de 12% pour le candidat du Front de gauche.

Aux municipales de 2009, sa liste avait recueilli 47,62% des voix dans cette ville dont elle a fait son laboratoire, ce qui ferait d'elle un adversaire à la mesure d'un Jean-Luc Mélenchon soucieux d'apparaître en première ligne face au Front national.

"Mélenchon est totalement obsédé par la présidente du Front National", a réagi Steeve Briois, conseiller municipal Front national dans cette ville, dans un communiqué. "Cette obsession de Marine le Pen tourne au ridicule et rend Mélenchon parfaitement grotesque", a-t-il ajouté.

"RIEN N'EST TRANCHÉ"

Mais cette éventuelle candidature à Hénin-Beaumont n'est pas la seule envisagée, souligne-t-on dans l'entourage de Jean-Luc Mélenchon, qui est actuellement député européen.

Quatre régions sont à l'étude, parmi lesquelles le Pas-de-Calais mais aussi les Bouches-du-Rhône, l'Hérault, et la région parisienne, précise-t-on.

Rien n'est "tranché", souligne l'ex-candidat, qui rappelle que son mouvement n'a pas encore décidé s'il serait candidat ou pas, et que les circonscriptions évoquées ne sont que des "hypothèses".

"Une des conditions, c'est que dans chaque cas l'avis local soit demandé avant que je décide avec les dirigeants du Front de gauche", explique Jean-Luc Mélenchon. "Je serai sans doute fixé samedi", ajoute-t-il.

Les élections législatives auront lieu les 10 et 17 juin prochains.

"Mon statut est à cette heure un peu incertain", déclarait récemment Jean-Luc Mélenchon à Reuters, entre les deux tours de l'élection présidentielle.

"Je vois bien que la bataille, elle a lieu là", ajoutait-il en faisant référence à l'Assemblée nationale.

Il disait avoir conscience que son mandat de député européen ne le plaçait pas au centre de la vie politique nationale et, même si les questions européennes sont de la plus haut importance pour lui, se plaignait d'avoir des difficultés à être entendu sur ces dossiers.

"Toute ma hantise, c'est de ne pas me laisser enfermer dans un coin", soulignait-il.

Chine Labbé, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bercam01 le jeudi 10 mai 2012 à 14:33

    Heureusement, le ridicule ne tue plus depuis longtemps...

  • 90342016 le jeudi 10 mai 2012 à 14:00

    je vote bleue marine

  • M1106110 le jeudi 10 mai 2012 à 13:18

    on s en fout!!!Defier sur ses terres... mais quel ridicule, ca n interesse que les journalistes et les politiques!!

  • M3759183 le jeudi 10 mai 2012 à 13:03

    Vive Marine......

  • M3759183 le jeudi 10 mai 2012 à 13:01

    OK....Je voterai pour le FN.........

  • M3786731 le jeudi 10 mai 2012 à 12:30

    Histoire vraie : hier, mercredi 9 mai, un technicien France Telecom se rend chez un client pour une intervention. Ce client n'est autre qu'un "éléphant du PS" (je ne citerai pas son nom). La femme de ce "défenseur des classes populaires" n'a rien trouvé de mieux que de renvoyer le technicien parce qu'il n'était pas en costume-cravate !!!... Et dire qu'ils prétendent représenter les plus faibles... On est mal barré...

  • picokrab le jeudi 10 mai 2012 à 12:08

    ah ! enfin une circonscription où il va se passer quelquechose, j'espère que les débats seront télévisés, avec un peu de chance les radicaux de gauche vont y investir Nanard

  • balthaz le jeudi 10 mai 2012 à 12:00

    On dit vive Marion ! ou vive Perrine! chez elle même son nom est faux :>)))

  • freddooo le jeudi 10 mai 2012 à 11:59

    pourvu qu'ils s'écharppent le plus possible, 2 poubelles qui s'affrontent!

  • M566619 le jeudi 10 mai 2012 à 11:54

    Vive Marine !