Jean-Luc Mélenchon mise sur l'effondrement de la droite

le
13
JEAN-LUC MÉLENCHON MISE SUR L'EFFONDREMENT DE LA DROITE
JEAN-LUC MÉLENCHON MISE SUR L'EFFONDREMENT DE LA DROITE

PAU, Pyrénées-Atlantiques (Reuters) - Jean-Luc Mélenchon a estimé dimanche en marge d'un meeting à Pau que la dernière semaine avant le premier tour de la présidentielle serait décisive pour le Front de gauche car le camp Sarkozy est susceptible de "dévisser".

"Cette semaine va compter autant qu'un mois", a dit le candidat du Front de gauche à des journalistes, après avoir la veille à Marseille, souhaité que soit "expédié à terre le pouvoir de la droite". "On ne va pas relâcher l'effort une seule seconde", a-t-il ajouté.

Le potentiel troisième homme de la présidentielle a estimé que la situation politique était "extrêmement volatile" à une semaine du premier tour, ce qui pourrait laisser espérer au Front de gauche une nouvelle poussée.

"Dans la semaine d'importants mouvements de décisions vont se prendre dans l'esprit des gens, parce que la droite est en train de dévisser et donc il va y avoir une réorganisation dans les consciences de ce qui est nécessaire", a-t-il expliqué.

"Toute la dernière semaine c'est une période de grands rapides, la situation est très dense, très concentrée, les informations vont vite, je m'attends à des événements qui soient des petits déclencheurs", a-t-il ajouté.

Jean-Luc Mélenchon, qui devance la candidate du Front national Marine Le Pen dans certains sondages, s'est fixé pour objectif minimum de devancer le FN.

Après les dizaines de milliers de personnes rassemblées samedi sur la plage du Prado à Marseille, c'est cette fois devant 8.000 personnes, selon les organisateurs, que l'ancien sénateur socialiste a harangué une foule frigorifiée.

Sur la place Royale rebaptisée pour l'occasion "place au peuple", les Palois avaient été conviés en fin de matinée à un pique-nique populaire.

Jean-Luc Mélenchon est ensuite monté sur la scène dressée au pied de la statue du Roi Henri IV, face à l'hôtel de ville où il a appelé le "peuple" à se dresser contre les puissances d'argent qui se déchaînent.

"C'est la peur du rouge. Il faut laisser cette peur aux bêtes à cornes", a-t-il dit dans une capitale béarnaise proche de l'Espagne.

Devant une forêt de parapluies, de casquettes et de bérets, le député européen a promis que la VIe République qu'il appelle de ses voeux, "abattra l'ancien régime de la monarchie patronale".

Jean-Luc Mélenchon s'en est également pris aux "plumitifs" des médias dépendant du patronat, promettant leur libération "en poussant à la révolution citoyenne en leur sein".

Il a ainsi regretté que les médias n'aient pas suffisamment rendu compte que le Front de gauche a été, selon lui, le seul mouvement qui a tout fait pour "sortir l'abominable Mme Le Pen, le Yéti de la politique".

Claude Canellas, édité par Gérard Bon

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1625665 le lundi 16 avr 2012 à 11:17

    Le LE PEN de gauche continue ses aboiements

  • baljo le dimanche 15 avr 2012 à 22:05

    bercam01, et pourtant ça suffit à faire peur à certains:"C'est la peur du rouge. Il faut laisser cette peur aux bêtes à cornes"

  • bercam01 le dimanche 15 avr 2012 à 22:01

    Méchancon est un tribun, c'est son seul mérite et son fond de commerce. Cela ne suffit pas à en faire un futur Président de la République...

  • baljo le dimanche 15 avr 2012 à 21:59

    Nyorker Parce que vous distribuez vos revenus mensuels en partie aux SDF,à des associations caritatives , aux restos du cœur ? ou gardez vous tout pour vous comme un crevard ?

  • 2445joye le dimanche 15 avr 2012 à 21:24

    Il aura au moins servi à quelque chose aujourd'hui: pendant qu'il mobilisait la concurrence habituelle dans le centre de Pau, moi j'ai trouvé des morilles ans les bois.

  • NYORKER le dimanche 15 avr 2012 à 20:32

    caacsyle : et Mélanchon, un prolétaire avec son petit deux pièces-cuisine dans le beau PARIS ! 16000 euros mensuels de salaire depuis des décennies,exonéré d'impôts sur le revenu, porte parole du petit peuple ??? y'a tromperie sur la marchandise !!un candidat frelaté !! votez plutot pour Nathalie Arthaud !

  • NYORKER le dimanche 15 avr 2012 à 20:25

    knutt : Jean-Jaures le fils du peuple, élu par le peuple, qui se déplaçait en voiture blindée !!!

  • NYORKER le dimanche 15 avr 2012 à 20:22

    Mélanchon : 16000 euros mensuels, où passe cet argent ? le redistribue t-il en partie aux SDF,à des associations caritatives , aux restos du coeur ? ou garde t-il tout pour lui comme un crevard ?

  • knutt le dimanche 15 avr 2012 à 19:51

    le nouveau jaures est né

  • knutt le dimanche 15 avr 2012 à 19:51

    Melenchon dans le GuardianMélenchon has what France needs. Sarkozy and Hollande do notUn superbe article économique pour celui secoue la campagne avec un talent et une culture inégalableune sorte de nouveau jean jaures modernehttp://www.guardian.co.uk/commentisfree/2012/apr/10/jean-luc-melen chon-franc e-elections