Jean-Luc Mélenchon a pour l'instant 200 parrainages pour 2017

le
3
Jean-Luc Melenchon, member of the French far-left Parti de Gauche talks to journalists following a meeting with the French President after Britain's vote to leave the European Union, at the Elysee Palace in Paris
Jean-Luc Melenchon, member of the French far-left Parti de Gauche talks to journalists following a meeting with the French President after Britain's vote to leave the European Union, at the Elysee Palace in Paris

PARIS (Reuters) - Jean-Luc Mélenchon, qui accuse le Parti socialiste de "faire pression" sur les élus pour empêcher sa candidature à l'élection présidentielle, a annoncé mardi disposer à ce jour de 200 des 500 parrainages nécessaires.

Le député européen, quatrième au premier tour de la présidentielle de 2012 avec 11,1% des voix sous la bannière du Front de gauche, a concédé sur BFM TV "sonner à toutes les portes" pour collecter des signatures.

"Samedi, on a fait les comptes assez tard dans la nuit, on était à 200", a-t-il précisé.

"Il y a une pression terrible, les socialistes font une pression parce que c'est la dernière chose qui leur reste pour se débarrasser de moi", a affirmé celui qui a quitté le PS en 2008 pour fonder le Parti de gauche.

"Je compte sur les signatures de tout le monde, de ceux qui n'ont pas d'étiquette (...), des élus de droite, des communistes qui veulent - il y en déjà trente qui m'ont donné leur parrainage", a-t-il dit. "Les amis cherchent partout, on sonne à toutes les portes".

Pour pouvoir se présenter, un prétendant à l'Elysée doit réunir 500 signatures d'élus provenant d'au moins 30 départements différents (50 signatures maximum par département).

C'est désormais le Conseil constitutionnel qui centralise les signatures et publie l'intégralité de la liste.

Pour Jean-Luc Mélenchon, qui plaide pour le parrainage citoyen, c'est "une machine à verrouiller".

L'élu a précisé qu'il rencontrerait "dans dix jours" le président de l'Association des maires de France, François Baroin (Les Républicains), soutien de Nicolas Sarkozy, pour lui exposer sa situation.

"Il y a quand même une bonne nouvelle dans les parrainages, j'ai le double des départements dont j'ai besoin, c'est-à-dire 72", a-t-il dit.

(Sophie Louet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lorant21 il y a 3 mois

    pas encore sur de pouvoir se présenter, donc!

  • bigot8 il y a 3 mois

    il ment comme tous

  • gl060670 il y a 3 mois

    encore !!