Jean-Louis Nadal veillera à la transparence de la vie publique

le
0

PARIS (Reuters) - Le Parlement français a donné mercredi son feu vert à la nomination de l'ancien haut magistrat Jean-Louis Nadal à la présidence de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique créée dans la foulée de l'affaire Jérôme Cahuzac.

Les commissions des Lois de l'Assemblée et du Sénat ont entériné mercredi la proposition de François Hollande de nommer l'ancien procureur général près la Cour de cassation.

La Haute autorité, dont la création est l'une des conséquences de l'affaire Cahuzac -l'ex-ministre socialiste du Budget qui a dû démissionner pour avoir menti sur la détention d'un compte bancaire à l'étranger- contrôlera les déclarations d'intérêts et de patrimoine de quelque 7.000 élus et hauts fonctionnaires afin de prévenir les conflits d'intérêts.

Elle pourra adresser des injonctions aux intéressés et saisir le parquet.

François Hollande a opté pour Jean-Louis Nadal, 71 ans, président d'une mission sur la modernisation de l'action du ministère public qui vient de rendre à la ministre de la Justice, Christiane Taubira, un rapport plaidant notamment pour une plus grande indépendance du parquet.

L'ancien magistrat avait apporté un soutien public à la maire de Lille Martine Aubry lors de la primaire socialiste de 2011 pour les élections présidentielles. Il avait ensuite soutenu François Hollande lors de la campagne de 2012.

Emile Picy, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant