Jean-Louis Borloo, patron de l'UDI, met fin à ses fonctions et mandats politiques

le
0
Jean-Louis Borloo, patron de l'UDI, met fin à ses fonctions et mandats politiques
Jean-Louis Borloo, patron de l'UDI, met fin à ses fonctions et mandats politiques

Jean-Louis Borloo, le président de l'UDI qui doit avoir 63 ans ce lundi, a envoyé ce dimanche un courrier à la commission exécutive de son parti dans lequel il annonce qu'il a décidé de mettre un terme «à ses fonctions et mandats» politiques. «Je n'ai pas en l'état toute l'énergie nécessaire pour remplir complètement toutes mes responsabilités», écrit le leader centriste qui a été hospitalisé le 26 janvier pour une pneumonie aigüe.

Il quitte la présidence de l'UDI et du Parti radical. Le patron du parti centriste et député du Nord abandonne également la présidence du groupe UDI à l'Assemblée nationale.

L'homme met en avant son «sens du devoir» et de son «engagement» pour expliquer sa décision. «J'ai décidé de laisser la place libre à celles et ceux qui vont prendre le relais, écrit Jean-Louis Borloo. Je leur fais toute confiance, les talents ne manquent pas à l'UDI.» Le raisonnement est clair : «mieux vaut trancher, car mon absence prolongée risque de stériliser les décisions et les choix à un moment où au contraire il faut amplifier notre action.»

Le leader centriste préfère passer la main, pour que sa formation soit en ordre de bataille «au moment où s'ouvre une nouvelle phase : rentrée parlementaire mardi, nouveau gouvernement, nouveau Premier ministre, et alors que s'engage la campagne des européennes, l'UDI doit être à l'offensive».

Ce dimanche soir, Yves Jégo, délégué général de l'UDI, a assuré au micro de BFMTV qu'il «n'y a pas de dégradation de la situation de santé» de Jean-Louis Borloo, et a salué une «décision noble». «Il se concentre sur sa santé», explique-t-il.

Interrogé sur les conséquences de ce départ sur le fonctionnement du parti, Yves Jégo a indiqué que «d'ici quelques mois, un congrès désignera un successeur à Jean-Louis Borloo».

Jean-Louis Borloo a été hospitalisé le 26 janvier dernier pour une pneumonie aigüe frontale. L'homme politique ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant