Jean-Louis Borloo :  «parfaitement serein»

le
0
Le président du Parti radical n'était pas à l'Élysée lundi matin et, rappelle-t-il, il n'a «même pas été cité» par Nicolas Sarkozy.

Jean-Louis Borloo était «parfaitement serein» après la mise en garde de Nicolas Sarkozy à l'encontre des tentations de divisions au sein de la majorité. «Ceux qui mettent en cause la famille politique sont ceux qui ne se battent pas pour elle et ceux qui voudraient mettre en cause l'unité de notre famille ne le feront pas avec notre complicité», a expliqué le président de la République. Selon plusieurs témoins, il visait explicitement les Radicaux et le premier d'entre eux, Jean-Louis Borloo.

Depuis sa sortie du gouvernement en novembre dernier, le président du Parti radical ne s'économise pas pour mener à bien son projet de confédération des centres, avec les élus du Nouveau Centre, ses propres troupes radicales mais aussi un certain nombre de ténors centristes de l'UMP comme Jean-Pierre Raffarin, Pierre Méhaignerie ou le secrétaire général adjoint Marc-Philippe Daubresse. Un projet qui doit conduire à l'émergence d'un second pilier dans la majorité, au cô

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant