Jean-Louis Borloo : « Il faut une équipe de redressement national »

le
3
Jean-Louis Borloo : « Il faut une équipe de redressement national »
Jean-Louis Borloo : « Il faut une équipe de redressement national »

En tenue décontractée, Jean-Louis Borloo reçoit dans son bureau de l'Assemblée nationale, désertée par les députés en ce lundi de Pentecôte. Lui-même n'y fait qu'un passage éclair, le temps d'une interview pour laquelle il vient de se raser.

Soucieux d'incarner une opposition « constructive », l'ex-ministre sarkozyste ne ménage pas ses efforts afin de promouvoir son programme de « redressement national », pour lequel il appelle le gouvernement et l'UMP au consensus républicain.

Pour 44 % des Français, vous feriez un « bon ministre » de François Hollande. Seriez-vous prêt à intégrer un gouvernement de gauche ?

Jean-Louis-Borloo. Non. Je ne suis pas favorable à un gouvernement d'union nationale. Il y a une majorité et une opposition ; je suis dans l'opposition.

Mais votre sondage m'interpelle, car il marque un tournant dans la perception de la crise par les Français : ils ont compris que la France est en récession, que ce n'est pas une crise de l'instant.

C'est pourquoi ils plébiscitent des gens qui mettent les mains dans le cambouis, qui font preuve d'humilité et dont l'objectif est l'action concrète.

Pour preuve, ils en appellent à Louis Gallois, un industriel de terrain, dont ils savent qu'il fait marcher les trains et tourner les avions.

Ils ne réfléchissent pas en termes d'affinités politiques ou personnelles, ils n'ont pas la tentation des extrêmes. Ce qu'ils veulent, c'est une équipe de redressement national.

François Hollande doit-il donc mener une politique d'union nationale ?

Quand vous vous êtes trompé de vision ou que vous avez été obligé, pour gagner l'élection présidentielle, de bâtir votre campagne sur un schéma de pensée erroné, il faut accepter de tout remettre à plat.

Les Français veulent un plan de redressement efficace, concret et immédiat. Il y a une dizaine de sujets sur lesquels nous sommes tous d'accord, alors...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lolin le jeudi 23 mai 2013 à 16:33

    Hollande doit réfléchir et attendre un peu, d'ici à ce qu'il soit mis en examen dans l'affaire, Tapie/Lagourde!!!!!! c'était (peu être encore maintenant, son avocat d'affaireset son ami)

  • mlaure13 le jeudi 23 mai 2013 à 10:45

    Que ne l'a t'il pas fait, sous le précédent Gvt ???..."Kho//nard"

  • M4661438 le jeudi 23 mai 2013 à 07:37

    et si l'on reparlait de la maison à 100 000 € et de la taxe carbone ? on a vu ce qu'il valait celui la aussi !