Jean Leonetti se rapproche de l'UMP

le
0
Hostiles à la scission, le député maire radical d'Antibes a accepté de venir siéger, mercredi, au bureau politique de l'UMP.

Ennemis d'hier, alliés d'aujourd'hui. Jean Leonetti, qui avait très mal vécu la campagne orchestrée par Jean-François Copé pour adouber son ami Christian Jacob à la présidence du groupe UMP, s'est finalement rapproché du secrétaire général de l'UMP. Leur cause commune: contrer la création d'un groupe de l'Alliance républicaine, écologique et sociale à la prochaine rentrée parlementaire, destiné à devenir le pilier parlementaire de la candidature présidentielle de Jean-Louis Borloo en 2012.

Résolument hostile à ce que les vingt députés radicaux rompent «le contrat» passé en début de législature avec le groupe UMP, Jean Leonetti, le premier vice-président (radical) du groupe, a accepté l'offre que lui a faite mercredi Jean-François Copé de venir siéger au bureau politique de l'UMP, mais sans pouvoir de vote. «Jusqu'à présent, je me tenais en retrait. Mais je n'approuve pas la démarche des radicaux», qui ont décidé lors de leur congrès du 14 ma

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant