"Jean-Jacques Goldman, c'est extraordinaire : il sait tout faire !"

le
0
"Jean-Jacques Goldman, c'est extraordinaire : il sait tout faire !"
"Jean-Jacques Goldman, c'est extraordinaire : il sait tout faire !"

En accordant une bonne heure d'interview, normalement, comme le dit Paul Baysse, "y'a de quoi faire". Un sanglier, du kite-surf, une guitare et même une punchline à Zlatan, celui qui a vu ses ligaments croisés gauches puis droits sauter en moins d'un an, aujourd'hui à Nice, n'a effectivement pas déçu.

Paul, ton papa était rugbyman, ta maman pratiquait le volley. Comment, du coup, tu t'es retrouvé à faire du foot ?
Au tout début, on a essayé de m'inscrire au hockey sur glace, mais j'étais trop petit. Et un pote de mon père, qui était entraîneur dans le club du quartier, à côté de chez moi, a accepté que je vienne avec eux et c'est comme ça que j'ai commencé le foot à cinq ans. Si à quinze ans, je n'avais pas pu percer dans le foot, je pense que mon père m'aurait mis au rugby. Mes parents ne m'ont jamais poussé vraiment, ils m'ont accompagné et aidé à ce que ça se passe le mieux possible. C'était pas excessif. Ils voulaient surtout que je prenne du plaisir.

Tu te serais très tôt intéressé aux sports de glisse…
Depuis tout petit, on a toujours passé nos vacances au Cap-Féret, au camping. On allait là-bas pendant un mois. Mon père est amoureux du Bassin d'Arcachon, amoureux de l'eau. Il nous a transmis cet amour de l'eau. Quand je rentre en vacances, je tanne un peu ma femme pour aller faire du surf, j'essaye de trouver des petits créneaux pour m'évader. Ma femme ne surfe pas du tout. On ne peut pas tout faire (rires). Sinon, j'ai eu mon premier skate à quatre ans. Les rollers, aussi. On allait au ski tous les ans. On avait la chance de pouvoir partir en vacances. Les sports de glisse, on aime bien ça dans la famille. Mon frère (21 ans) et moi surtout car pour mes parents, c'est fini tout ça (rires). Rollers, skate, du snow, du ski, du kite. J'ai tout fait. Je prends vraiment du plaisir, c'est ma passion. J'ai des skates à la maison mais je fais quand même attention. Je peux plus trop trop en faire, mais j'ai deux garçons donc je vais essayer de les mettre au skate, à la trottinette. Je pense que je vais les amener au skate-park, au surf cet été. Je vais essayer de leur transmettre. Le ski, j'ai arrêté à 13 ans. Pendant les vacances, j'avais même plus le temps car il y avait les rassemblements régionaux ou départementaux, les stages avec les Ligues d'Aquitaine. Je pense que la première chose que je fais quand j'arrête le foot, c'est que je vais à la montagne. Ce sont des choses qu'on ne peut pas faire. La dernière station de ski dont je me souviens, c'est Pra-Loup, dans le sud des Alpes. Tous les ans, on changeait de station en fait.…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant