Jean-Guy Le Floch : cette écotaxe, c'était la double peine !

le
0
Jean-Guy Le Floch, le P-DG d'Armor Lux.
Jean-Guy Le Floch, le P-DG d'Armor Lux.

Cent millions d'euros de chiffre d'affaires et près de 40% de la production située en France ! Armor Lux, basé à Quimper, est une exception française. Son P-DG, Jean-Guy Le Floch, sait faire parler de ses produits et a compris que son salut viendrait de la montée en gamme de sa production. Arnaud Montebourg lui a permis de remettre la marinière au goût du jour, les manifestants bretons redonnent un coup de jeune à son bonnet rouge. Breton jusqu'au bout des ongles, il revient sur les jours sombres qui agitent sa région.

Le Point.fr : De quoi la Bretagne souffre-t-elle vraiment ?

Jean-Guy Le Floch : Nous connaissons la pire catastrophe économique de notre histoire. Des pans entiers de l'agroalimentaire se sont effondrés. Doux, ce sont 3 000 personnes qui restent sur le carreau, Gad 1 000 autres, Marine Harvest - spécialisé dans le saumon - près de 1 000 autres salariés qui perdent leur emploi. Ajoutez à cela les sous-traitants et cela vous donne une idée de l'ampleur de la catastrophe...

On vous objectera que la Lorraine a plus souffert encore de la crise du textile et de la sidérurgie ?

Dans les années 1970 et 1980, l'État français est plus généreux pour mettre en face de ces catastrophes des plans de remplacement. En Lorraine, les pouvoirs publics ont dépensé beaucoup d'argent pour minimiser l'ampleur de ces restructurations. Ils ne peuvent plus le faire aujourd'hui en Bretagne. Et cela crée des situations...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant