Jean-François Ruel (Tundra Finance) : « L'or devrait osciller entre 1.500 et 2.000 dollars en 2010 »

le
0
Sommes-nous en présence d'une bulle autour de l'or ? Au contraire, l'endettement massif des Etats va accélérer la hausse du métal jaune au cours de la décennie qui commence estime Jean-François Ruel, président de Tundra Finance.

Vous dirigez Tundra Finance, une société de gestion basée à Montréal et spécialisée dans les valeurs aurifères. A près de 1.100 dollars l'once, le cours de l'or n'en finit pas de monter. L'économiste américain Nouriel Rubini, celui qui avait prévu la crise financière de 2008, met en garde contre la formation d'une bulle autour du métal jaune. Ce n'est apparemment pas votre analyse. Pourquoi ?

Jean-François Ruel : En créant Tundra Gold Fund, un fonds d'investissement spécialisé (FIS) dédié aux métaux précieux (or principalement), je suis parti d'un triple constat. D'abord, nous avons assisté au déclenchement d'une crise financière provoquée par l'utilisation à outrance du crédit mais qui ne correspondait pas à une véritable création de richesse, ensuite nous constatons l'affaissement du secteur financier américain et en dernier lieu la baisse significative du dollar. Partant de ces hypothèses, nous avons conclu que le seul véhicule qui pouvait tirer son épingle du jeu était le métal jaune. L'or n'est pas seulement une valeur refuge mais aussi une devise à laquelle aucune dette n'est attachée. C'est un point très important de notre analyse. Avec l'endettement croissant des Etats et la baisse du pouvoir d'achat attaché aux monnaies fiduciaires, nous estimons que la hausse du cours de l'or va se poursuivre. C'est la meilleure protection contre l'inflation et la baisse inexorable du dollar US.

Mais jusqu'où ? Les cours de l'or n'arrêtent pas de progresser depuis dix ans, si ce n'est une brève chute des cours en 2008 vite rattrapée depuis...

J-F.R : Le sommet sera probablement atteint lorsque la valeur de l'or en dollars sera égale à celle de l'indice Dow Jones.

Le Dow Jones cote actuellement à plus de 10.400 points ! L'or pourrait donc grimper selon vous à plus de 10.000 dollars. A quelle échéance et pourquoi ?

J-F.R : Si l'on regarde le début des années 1970 avant la fin de la convertibilité du dollar en or décidée par Nixon en 1971, il fallait 35 onces d'or pour acheter une unité du Dow Jones. Au creux du cycle boursier en 1980, une once d'or coûtait une unité du Dow Jones. Entre 1980 et 1999, nous avons vécu les « années papier » avec l'envolée du crédit et des indices boursiers au détriment de l'or et des matières premières. Puis nous avons assisté à un renversement de la tendance. Le pétrole est passé de 12 à 145 dollars pour retomber ces temps-ci autour de 70 dollars. L'or qui valait 300 dollars en 1999 en vaut effectivement plus de 1.100 aujourd'hui. Si l'on se fie aux cycles précédents, il devrait poursuivre sa hausse à la suite de l'éclatement de la bulle du crédit. Et même si l'on se trompe et que le rapport n'atteint que deux onces pour un point de Dow Jones à la fin du cycle actuel, cela fait un cours de l'or à près de 5.000 dollars vers 2020.

Pourquoi 2020 ?

J-F.R : Parce qu'il faut raisonner sur des cycles longs d'environ vingt ans : 1980-2000 ont été des « années papier », nous sommes actuellement à mi-chemin des années « old assets ».

Mais la purge a eu lieu ! Il ne faudrait pas revenir selon vous vers les actifs papier ?

J-F.R : Non. Nous ne sommes pas sortis de la crise actuelle. Nous n'avons fait que transférer le risque des sociétés financières vers les gouvernements qui ont accru massivement leur endettement.

Vous n'achetez pas le métal en direct. Votre fonds est uniquement composé de valeurs aurifères. Pourquoi n'investir que dans des mines d'or et quelles sont vos valeurs préférées ?

J-F.R : Tundra Gold Fund compte 19 titres. Les principales positions sont Golden Star Ressources, Gammon Gold, Northgate Min., European Goldfields et Kinross Gold. Si j'achète le métal, on subit une perte de change en raison de la dévaluation du dollar américain. Or, notre fonds est libellé en dollars canadiens. Il faut préciser par ailleurs que les valorisations des titres aurifères présentent actuellement des niveaux de points d'entrée exceptionnels.

Quelles sont vos prévisions pour le cours de l'or en 2010 ?

J-F.R : Selon mes prévisions, le prix de l'or devrait osciller cette année entre 1.500 et 2.000 dollars l'once.

Propos recueillis par Julien Gautier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant