Jean-François Copé : une rentrée offensive sous le signe de la «liberté»

le
3
«Parler d'une seule voix, cela n'aurait aucun sens», a affirmé le président de l'UMP à Châteaurenard devant les militants de son club Génération France. Il a également pris pour cible le ministre de l'Intérieur.

Envoyée spéciale à Châteaurenard (Bouches-du-Rhône)

Du soleil, un record d'inscriptions à son «déjeuner militant» de rentrée à Châteaurenard: Jean-François Copé avait déjà deux bonnes raisons de se réjouir, dimanche matin, en se réveillant dans les Bouches-du-Rhône.

La réaction de François Fillon à sa proposition d'«évaluer» le quinquennat de Nicolas Sarkozy lui en a fourni une troisième. Selon le JDD, l'ex-premier ministre trouve que le sujet de l'«inventaire» est «un peu dépassé». «Il avait fait son discours dessus à La Grande-Motte!», s'amuse Copé. Mais La Grande-Motte, c'était le 11 juillet. Fillon était sous le choc du retour éclair de Sarkozy devant les dirigeants du parti, trois jours avant. «Si l'inventaire est dépa...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • eskimmo le vendredi 30 aout 2013 à 14:11

    La Libération c'est l'éviction de Sarkozy. Mais tous les sarkozystes n'ont pas encore été tondus. Merci de se rappeler à notre souvenir.

  • M3121282 le dimanche 25 aout 2013 à 22:49

    liberté ?liberté de mentir ! et de faire des promesses non tenues.

  • LeRaleur le dimanche 25 aout 2013 à 18:24

    Et blablabla et blablabla.