Jean-François Copé solde l'héritage de Xavier Bertrand

le
0
Le nouveau secrétaire général de l'UMP dresse un bilan globalement «excellent», mais dans le détail implacable pour son prédécesseur.

Posez la question du bilan de son prédécesseur à la tête de l'UMP et vous recueillerez invariablement de Jean-François Copé une réponse sur la qualité du travail effectué. «Par définition, tout ce qu'a fait l'équipe précédente était excellent», lançait le secrétaire général lors de son intronisation, il y a huit jours. «Tout était formidable», expliquait-il mercredi encore à l'occasion du point presse qu'il assurera tous les mercredis avec ses deux adjoints, Hervé Novelli et Marc-Philippe Daubresse. À noter, le petit sourire qu'affiche Copé à chaque fois. Et l'éclat de rire quasi systématique qu'il suscite chez son auditoire.

Voilà pour le bilan général. Mais quand Copé entre dans le détail, le sourire disparaît et le verbe devient acide. Prenez le bureau politique, le gouvernement de l'UMP. Copé réunira cette instance décisionnaire chaque mercredi. Et la plupart du temps à l'Assemblée, «parce que c'est plus simple pour les députés que nous v

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant