Jean-François Copé se pose en rassembleur de l'UMP

le
0
Après la sortie de Fillon sur le FN, des alliances avec le parti d'extrême droite « n'auraient aucun sens et ne se feront jamais », martèle le président du parti.

Une semaine durant, Jean-François Copé a temporisé. «Nous avons attendu que François Fillon prenne l'initiative de s'expliquer, de clarifier sa position vis-à-vis du Front national, et de se rétracter le cas échéant», confie un proche du président de l'UMP. Mais, depuis vendredi et le discours de l'ancien premier ministre à Nice, «le doute n'est plus permis, poursuit ce député. Jean-François doit donc réaffirmer la ligne du parti.»

Cette mise au point, Jean-François Copé l'a entamée dimanche en affirmant que «l'avenir de l'UMP est en jeu si on la laisse dériver vers l'extrême droite». Une explication qu'il a poursuivie au 20 heures de TF1 lundi sur un ton plus serein. D'abord en assurant que «les Français n'ont rien à faire de ces combinaisons partisanes qui rappellent la IVe République» et qu'...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant