Jean-François Copé se défend de tout mélange des genres

le
0
Pour séduire l'UMP, le secrétaire général affiche un ton très offensif contre la gauche.

Comment couper court aux critiques? Mercredi matin, pour la reprise du point presse hebdomadaire au siège de l'UMP, qu'il anime lui-même en qualité de secrétaire général du parti, Jean-François Copé a soigneusement évité le mélange des genres. Ce n'était pas le candidat à la présidence de l'UMP qui s'exprimait, mais bien l'actuel responsable du premier parti d'opposition. Le candidat, lui, avait rendez-vous avec les militants l'après-midi à Saint-Brieuc.

Se posant en premier opposant à la gauche, Copé se dit «inquiet pour la France». «La crise est toujours là et je mesure chaque jour combien François Hollande fait courir des risques plus grands pour le pays», a lancé le député-maire de Meaux. Pour lui, du fait même des divisions au sein de la majorité entre PS, Verts et Front de gauche, «les premiers couacs du quinquennat sont bien la preuve que la campagne de Hollande reposait sur une vraie imposture». L'occasion d'égrener les sujets qui fâchent à gau

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant