Jean-François Copé propose un débat sur le bilan de Sarkozy

le
2
JEAN-FRANÇOIS COPÉ PROPOSE UN DÉBAT SUR LE BILAN DE SARKOZY
JEAN-FRANÇOIS COPÉ PROPOSE UN DÉBAT SUR LE BILAN DE SARKOZY

PARIS (Reuters) - Le président de l'UMP, Jean-François Copé, propose un débat "sérieux et objectif" au sein de l'UMP sur le quinquennat de Nicolas Sarkozy.

Dans une interview à paraître samedi dans les journaux du groupe Nice-Matin, il souhaite que ce débat soit conclu "avant la mi-octobre" afin de ne pas empiéter sur la campagne des municipales.

Jean-François Copé, qui ne prononce pas lui-même le mot inventaire, demande que ce débat ne se "transforme" pas "en procès" contre Nicolas Sarkozy et François Fillon "qui ont ensemble gouverné la France pendant cinq ans".

"Même si ce débat tire les enseignements du passé, il faut qu'il serve exclusivement l'avenir. C'est un point de départ incontournable pour retrouver la confiance des Français d'ici 2017", ajoute-t-il.

Plusieurs personnalités de l'UMP s'étaient démarquées ces dernières semaines en réclamant un droit d'inventaire du quinquennat de Nicolas Sarkozy, alors que la gauche reproche à l'opposition de ne pas s'être remise en question.

Le droit d'inventaire des années Sarkozy a été réclamé en premier par l'ex-Premier ministre Jean-Pierre Raffarin, puis par François Fillon, qui avait invité le 11 juillet ses partisans à "méditer sur le passé".

Jean-François Copé considère qu'aujourd'hui "les conditions sont réunies" pour un tel débat, mais en fixe le cadre et les limites.

"Nous devons pointer du doigt ce que nous n'avons pas osé faire et en tirer les conséquences. Mais nous dirons aussi aux Français : voilà ce que nous avions fait, les socialistes l'ont défait, regardez le résultat", précise-t-il.

Gérard Bon

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • godardja le vendredi 16 aout 2013 à 22:36

    Un débat sur le quinquennat de Sarkozy pourquoi pas. Il n'en reste pas moins vrai qu'en 2017, il sera le seul capable de gagner à droite. Quant à la gauche, elle n'a pas de leçon à donner vu qu'elle est toujours divisée entre marxistes et socio-democrates et continue à berner les Français alors qu'elle est minoritaire dans le pays.

  • d.e.s.t. le vendredi 16 aout 2013 à 21:28

    C'est un peu tard, jeune homme! Wauquiez l'a déjà fait et il est un peu plus respectable que vous!