Jean-François Copé obtient la direction de l'UMP

le
0
Le président a essayé en vain jusqu'à dimanche de lui faire accepter le ministère de l'Intérieur.?

Ils ont «topé» dimanche matin à 11h30, pour reprendre le terme de Jean-François Copé. Non sans que Nicolas Sarkozy ait essayé de «vendre» une dernière fois au patron des députés UMP un ministère qu'il lui a présenté comme taillé à sa mesure: l'Intérieur, plus l'Immigration. Le président a vanté à son interlocuteur les avantages de la Place Beauvau, au premier rang desquels le «lien direct avec les Français» dont il avait lui-même tiré bénéfice lorsqu'il occupait le poste. «Ce serait formidable pour ta carrière!» a-t -il assuré au candidat déjà déclaré à la présidentielle de 2017. Mais Copé a «tenu bon» et c'est Sarkozy qui a cédé, lui annonçant avec la solennité requise par l'événement: «J'ai décidé de te faire confiance.»

«Confiance»… Jusqu'à un certain point. Le nouveau secrétaire général de l'UMP a dû promettre au chef de l'État qu'il travaillerait «main dans la main» avec Brice Hortefeux. Ce qui, à entendre Jean-Françoi

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant