Jean-François Copé : "La droite décomplexée n'est pas extrémiste"

le
0
Jean-François Copé (Les Républicains) est candidat à la primaire de droite et du centre en vue de l'élection présidentielle de 2017.
Jean-François Copé (Les Républicains) est candidat à la primaire de droite et du centre en vue de l'élection présidentielle de 2017.

Jean-François Copé (Les Républicains), candidat à la primaire pour 2017, a lancé mardi le mouvement des Jeunes avec Copé (JAC), lors de son deuxième « atelier du sursaut », organisé dans un café à Paris. « Je vais avoir besoin que la jeunesse se mobilise », a lancé le député-maire de Meaux, qui a présenté les thèmes forts de son programme, ses « trois piliers » : « rétablissement de la sécurité », « liberté économique à tous étages » et « lutte contre le communautarisme ».

Interrogé quelques jours plus tôt par le magistrat honoraire Philippe Bilger, Jean-François Copé assure avoir de nombreux points de divergence avec le président de son parti Nicolas Sarkozy, dont on pressent la candidature prochaine à la primaire de la droite et du centre. « Je défends l'idée d'une droite décomplexée, dont la main ne tremble pas quand il faut décider, a déclaré l'ancien patron de l'UMP. C'est vrai que le quinquennat précédent (de Nicolas Sarkozy, NDLR) a été un rendez-vous manqué. On attendait beaucoup de ce quinquennat, entre 2007 et 2012, et finalement la main a tremblé et les décisions n'ont pas été prises. »

« Moi, je pense qu'il faut tirer les leçons de nos échecs, poursuit Jean-François Copé. Et donc, renverser le processus de décision publique. Je pense que la procédure législative telle qu'elle existe aujourd'hui est complètement...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant