Jean Fernandez et le nouveau Montpellier

le
0
Jean Fernandez et le nouveau Montpellier
Jean Fernandez et le nouveau Montpellier

Voilà un passionné de foot qui a dû trouver les vacances très longues ! Jean Fernandez retrouve les terrains d'entraînement ce jeudi pour la reprise de Montpellier, sa nouvelle équipe. Le club héraultais débute avec lui un nouveau chapitre de son histoire après l'ère René Girard. « J'ai vraiment hâte de retrouver le terrain car c'est là que je me sens le mieux, trépigne l'ancien coach de Metz et de Marseille, interrogé par le Midi Libre. On va essayer de bien préparer le groupe afin qu'il soit compétitif pour le début de saison. » Des débuts en fanfare sont au programme de ses protégés, qui affronteront successivement le PSG et Monaco : « Il faudra être opérationnel et souhaiter qu'eux ne le soient pas encore. De notre côté, je n'ai aucun doute, tout le monde sera prêt car la motivation va être naturelle et extraordinaire. »

Un milieu à trois au programme

Un optimisme de mise pour Jean Fernandez, qui va tenter de faire oublier sa fin de parcours en queue de poisson en janvier dernier à Nancy. Pour cela, le technicien de 58 ans va pouvoir compter sur trois recrues qu'il semble estimer : « Bakar a du talent, de l'endurance et de la vitesse. Il doit franchir un palier dans l'efficacité devant le but. Tiéné est un vrai joueur de couloir, qui colle bien au profil du club. Il doit réfréner un peu son agressivité. Quant à Sanson, il est là pour apprendre car il s'agit d'un talent brut. » Connu pour ses schémas tactiques plutôt défensifs, Fernandez compte changer quelque peu son fusil d'épaule dans l'Hérault : « On jouera avec un milieu à trois et, selon les adversaires ou les circonstances, sa configuration variera. Ce peut être Stambouli et Saihi derrière Cabella, ou Stambouli devant la défense et Cabella-Saihi plus haut. »

« Titiller ceux d'en haut »

Aux avant-postes, c'est encore le mystère, d'autant que la piste Djibril Cissé, présent dans la région le week-end passé pour la fête de la musique, s'est considérablement refroidie. Jean Fernandez pourrait donc avoir en mains un duo Gaëtan Charbonnier-Emanuel Herrera très décevant pour sa première saison : « Cela ne me dérange pas, tempère-t-il. Mais aucun des deux ne s'est imposé la saison dernière et cela a constitué un problème pour l'équipe. Faut-il redémarrer avec le même problème ? » Les ambitions de Loulou Nicollin, qui vise la dixième place, sont considérablement revues à la baisse après le titre acquis il y a seulement un an. « C'est à peu près la place naturelle du MHSC sur l'échiquier national, confirme l'ancien coach de l'AJA. Mais je pense que l'on peut faire mieux et titiller ceux d'en haut. » A commencer par le PSG ? « Paris à La Mosson, dans un stade plein et dans un match très médiatisé, je suis persuadé qu'on peut les tordre », lance Fernandez. Quoi de mieux en effet pour se faire adopter par ses nouveaux supporters ?

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant