Jean-Claude Mailly (FO) rejette l'appel à l'unité de la CFDT et la CGT

le
11
Jean-Claude Mailly (FO) rejette l'appel à l'unité de la CFDT et la CGT
Jean-Claude Mailly (FO) rejette l'appel à l'unité de la CFDT et la CGT

Force Ouvrière a l'habitude de faire cavalier seul ces dernières années et ne compte pas changer. Ce vendredi matin, Jean-Claude Mailly, le patron de FO, a rejeté l'appel de Thierry Lepaon (CGT) et de Laurent Berger (CFDT) a constituer un front syndical, une première depuis l'élection de François Hollande. Il n'ira donc pas au rendez-vous programmé le lundi 25 novembre au siège de la CFDT pour évoquer «la gravité de la situation» dans le pays, dit-il dans un courrier révélé jeudi.

«Je n'y serai pas. Je n'aime pas répondre aux convocations», a-t-il justifié sur RTL avant d'avancer la raison «sur le fond. Je ne crois pas aux choses artificielles.» Il ne veut pas «faire semblant d'être d'accord alors qu'entre organisations, il y a des désaccords.» Le patron de FO a évoqué en particulier l'accord sur la flexibilité du travail et la réforme des retraites.

Et Jean-Claude Mailly de tourner en dérision l'appel de ses homologues de la CFDT et dela CGT. «Si c'est pour faire une une photo, "allez, on est tous là ensemble, etc" , et bien je suis désolé, je n'ai pas le temps d'aller chez le coiffeur pour être beau sur la photo d'ici lundi.»

Mailly favorable à la remise à plat de la fiscalité

En froid depuis quelques mois, Laurent Berger et Thierry Lepaon ont invité l'ensemble des syndicats (FO, CFTC, CFE-CGC, Unsa, Solidaires et FSU) à se réunir. Ils estiment que «la situation politique, économique et sociale que connaît le pays provoque des difficultés et une inquiétude grandissante chez les salariés». «La société en proie au désarroi peut se laisser entraîner par l'expression des pires populismes», s'inquiètent-ils.

Par ailleurs, le Premier ministre reçoit les partenaires sociaux les 25 et 26 novembre pour engager la remise à plat de la fiscalité. Une initiative saluée cette fois-ci par Jean-Claude Mailly. «Je suis pour car il y a tellement (d'impôts) qu'on ne s'y retrouve plus. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le vendredi 22 nov 2013 à 10:56

    Les syndicats version France ne sont que des résidus de la politique soviétique d'après 45 et de la guerre froide. L'économie n'a pas d'idéologie politique à avoir mais simplement du bon sens élémentaire qui doit évoluer en fonction de la mondialisation. Comme les écolos ne devraient être ni de gauche ni de droite (mon chien est capitaliste en refusant de partager sa gamelle) , les syndicats devraient devenir réalistes et s'adapter au monde moderne.

  • M3442903 le vendredi 22 nov 2013 à 10:24

    Bien que le syndicalisme fut utile après guerre, devenu politisé il est une inutilité national et un frein a l'évolution des sociétés, comment peut'il refuser la reforme des retraites, en sachant que nous vivrons dans les années future plus longtemps, un grand nombre toucherons plus d'annuités retraites, que d'annuités cotisées, donc coûteront chère pour les actifs.

  • khmane08 le vendredi 22 nov 2013 à 10:21

    les plus beau c'est qu'il dit la vérité en parlant de la photo

  • miez1804 le vendredi 22 nov 2013 à 09:55

    Tant qu'il y a les subvention pour les Syndicat, pourquoi se priver? K.O.N.N.A.R.D trouve toi un vrai travail au lieu de vivre au crochet des cons.tribuables.

  • dbourbie le vendredi 22 nov 2013 à 09:54

    il va dans le sens du gouvernement ,il prepare sa retraite

  • reg1046 le vendredi 22 nov 2013 à 09:53

    Pourquoi les patrons de FO ont ils toujours des coiffures pas possibles !! C'est de droite d'aller chez le coiffeur ?

  • egoutten le vendredi 22 nov 2013 à 09:51

    LOL² ce footeur de merdhe se croit beau avec sa mèche. Pathétique.

  • olive84 le vendredi 22 nov 2013 à 09:49

    La nullite incarnée ce Mailly... même avenir que le parti communiste pour ce syndicat!!! qd on fait cavalier seul, on finit seul bien évidemment !!

  • blbryvsg le vendredi 22 nov 2013 à 09:34

    La seule unité qui pourrait rendre service à la Nation serait une demande du Peuple français pour une dissolution de ces entités parasites.

  • M4426670 le vendredi 22 nov 2013 à 09:33

    Le pouvoir remet en selle les "syndicats": ils n'ont rien vu venir avec les différents mouvements de "grogne" de ces derniers jours, rien "encadré"! Leur "logiciel intellectuel" est caduc et tout le monde le sait!! Il leur reste Goodyear, mais pour combien de temps, et la SNCM!