Jean-Claude Juncker, nouveau président de la Commission européenne

le
2
Jean-Claude Juncker, nouveau président de la Commission européenne
Jean-Claude Juncker, nouveau président de la Commission européenne

Le nouveau Parlement européen qui se réunissait ce mardi à Strasbourg a élu à bulletin secret, le Luxembourgeois Jean-Claude Juncker à la présidence de la Commission européenne. Après l'opposition et les déchirements avec le Britannique David Cameron fin juin, qui s'était retrouvé totalement isolé dans son combat acharné contre la nomination de ce chrétien démocrate, mais aussi la désapprobation des eurosceptiques, Jean-Claude Juncker a finalement pu compter sur le Parti populaire, les Socialistes et l'Alliance des libéraux et démocrates. Il a obtenu 422 voix sur les 751 élus au Parlement européen.

Le vote sera suivi mercredi par un sommet européen extraordinaire organisé à Bruxelles pour désigner le nouveau chef de la diplomatie européenne et vice-président de la Commission européenne. Les dirigeants européens cherchent également un successeur au Belge Herman van Rompuy pour présider le conseil de l'UE. D'ores et déjà, Jean-Claude Juncker a affiché son intention de privilégier les candidatures féminines. En France, deux personnalités en lice pour ces poste de commissaires: l'ancien ministre des Finances Pierre Moscovici qui brigue le poste de commissaire chargé des Affaires économiques, et l'ancienne ministre de la Justice Elisabeth Guigou, intéressée par l'Énergie ou le Numérique.

Sur le fond, ce mardi à huit heures, les députés européens ont reçu dans leur messagerie, et dans leur langue, le plan d'action de l'ex-premier ministre luxembourgeois.

300 milliards d'investissements sur trois ans

«Il y a un 29e Etat qui est en train de se constituer, l'Etat de ceux qui n'ont pas d'emploi. J'aimerais que ce 29e Etat membre soit réintégré dans les autres, et je propose un programme d'investissements exigeant pour y parvenir», a affirmé Jean-Claude Juncker. «Dans les trois années à venir, je voudrais que 300 milliards d'euros soient mobilisés pour des investissements privés et publics», a-t-il ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Berg690 le mardi 15 juil 2014 à 15:16

    Les US sont sauvés ils ont leur homme.

  • M4328752 le mardi 15 juil 2014 à 15:02

    A quand Jean Claude Vandame ?