Jean-Claude Gaudin appelle à l'apaisement à l'UMP

le
0
Le maire de Marseille, qui soutient Copé, déplore l'effet «désastreux» de la bataille des parrainages.

La bataille pour la présidence de l'UMP laissera des traces, Jean-Claude Gaudin en est persuadé. Le maire de Marseille n'a «pas aimé» que la date de l'élection du nouveau patron du parti ait été programmée «avant même la présidentielle». Et qu'importe, à ses yeux, que l'échéance soit fixée par les statuts. Selon lui, «les militants n'attendent pas qu'on leur demande de faire un choix de personnes. Au contraire, ils ont horreur de ça, d'autant que, pour eux, Nicolas Sarkozy est toujours le leader incontesté». «Comme nos électeurs, ajoute-t-il, ils veulent que nous luttions contre les socialistes, que nous dénoncions la politique du tout impôt, masquée par ces écrans de fumée que sont l'interdiction du cumul des mandats, le droit de vote des étrangers extracommunautaires ou, encore, le mariage homosexuel. Pas que nous nous battions entre nous.»

Mal partie, la campagne n'aurait fait qu'empirer, jusqu'à l'épisode des parrainages qui, affirme-t-il, va produire

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant