Jean-Christophe Lagarde crée un nouveau parti centriste

le
0

PARIS (Reuters) - Le député Jean-Christophe Lagarde a annoncé mercredi la création d'une nouvelle formation centriste appelée Force européenne démocrate (FED) dont le but est de conduire à une confédération du centre présidée par Jean-Louis Borloo.

Jean-Christophe Lagarde a quitté le Nouveau centre (NC) il y a quelques mois pour soutenir dès le premier tour la candidature de l'UMP Nicolas Sarkozy à l'Elysée.

Réélu le 17 juin député de la Seine-Saint-Denis, il est le porte-parole du groupe Union des démocrates et des indépendants (UDI) qui vient de se créer à l'Assemblée nationale au lendemain des législatives des 10 et 17 juin.

Ce groupe, présidé par Jean-Louis Borloo, par ailleurs président du Parti radical valoisien (centre droit), rassemble une partie des radicaux valoisiens, les députés Nouveau centre et ex Nouveau centre et quelques divers droite, soit en tout 29 élus.

"Nous avons créé un parti politique qui est prêt demain à se confédérer et à se mettre sous le leadership de Jean-Louis Borloo sans aucune difficulté", a déclaré mercredi Jean-Christophe Lagarde lors d'une conférence de presse à l'Assemblée.

"Sinon rien ne bougera", a-t-il poursuivi. "Les libéraux ont leur parti avec le Nouveau centre, les radicaux ont leur parti avec le Parti radical. Nous créons le nôtre pour ce qui concerne les démocrates-chrétiens et les démocrates-sociaux", a-t-il souligné.

Force européenne démocrate s'ajoute aux nombreuses formations se réclamant du centrisme telles que le MoDem de François Bayrou, le Nouveau centre d'Hervé Morin, le Parti radical de Jean-Louis Borloo, l'Alliance centriste de Jean Arthuis ou bien encore la Gauche moderne de Jean-Marie Bockel sans compter les ex-UDF de l'UMP comme Pierre Méhaignerie.

Hormis le Parti radical et la Gauche moderne, ces formations sont toutes issues de l'éclatement de l'Union pour la démocratie française (UDF), une confédération rassemblant les centristes et les libéraux qui avait été créée en 1978 par Valéry Giscard d'Estaing pour contrecarrer l'influence du RPR (gaulliste) créé en 1976 par Jacques Chirac.

Emile Picy, édité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant