«Je voyais le deuil s'emparer de l'Amérique»

le
0
VIDÉO - L'écrivain Philippe Labro se trouvait aux États-Unis quand il a appris l'assassinat de John F. Kennedy. Jeune journaliste pour France Soir , il s'est retrouvé au c?ur de ce fait divers exceptionnel. Il nous raconte 48 heures de souvenirs inoubliables

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant