" Je veux jouer plus et prouver que je suis un bon joueur "

le
0
" Je veux jouer plus et prouver que je suis un bon joueur "
" Je veux jouer plus et prouver que je suis un bon joueur "

Juste après la fin de ses finals, Steven Dal Molin revient sur ses quatre premiers mois à Richmond. Heureux mais conscient du chemin qui lui reste à parcourir, le jeune Montpelliérain attend désormais de pied ferme la deuxième partie de saison.

Avant de partir, tes objectifs étaient simples : tout donner pour devenir professionnel aux États-Unis et décrocher un bon diplôme. Où est-ce que tu te situes aujourd'hui par rapport à ces objectifs ? Niveau football, mon objectif reste le même. Je suis là pour jouer au football le plus longtemps possible et essayer de décrocher un contrat professionnel. Ma blessure m'a empêché de me montrer vraiment cette année au niveau de ma conférence mais la deuxième partie de saison, le spring, est tout aussi importante. En fin d'année, je vais peut être pouvoir aller m'entraîner avec une réserve professionnelle donc là je serai capable de me montrer j'espère. C'était un semestre compliqué, je suis en adaptation. J'ai beaucoup joué au début et puis j'ai raté six ou sept matchs.

T'entraîner avec une réserve professionnelle ? Comment ça ? Pendant la saison au printemps, il n'y a pas vraiment de championnat. On ne joue que quelques matchs. Pour que les joueurs ne perdent pas le rythme, ils les envoient donc jouer avec des équipes qui font des summer leagues. Soit tu vas dans un club normal soit tu vas dans une réserve de franchise professionnelle, comme Portland. On verra bien où est-ce que j'irai.

Justement, Portland vient de remporter la MLS Cup. Certains disent que le soccer aux États-Unis est en train de vraiment évoluer. C'est une analyse que tu partages ? Je sens que les gens connaissent forcément le soccer et ses grands événements. Il y a quelques fans, mais ce n'est pas du tout le sport premier ici. À Richmond, en tout cas. La MLS ne les intéresse pas plus que ça. Les amateurs de soccer ici regardent surtout la Premier League. Moi je suis dans l'environnement football, donc forcément les gens autour de moi sont intéressés. Mais dès que je suis avec des mecs qui jouent au basketball, ou au baseball, l'intérêt retombe vite. Je pense que ça va se développer, mais il faut attendre encore un peu. Le football américain, le basketball ou le baseball sont encore loin devant.

Tu te disais un peu agacé par la mentalité de certains jeunes de ton centre de formation (fainéants, toujours en train de se plaindre). C'est la même chose, à Richmond ? J'avais vraiment hâte de rencontrer mon équipe et le premier truc qui m'a marqué, c'est la…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant