«Je suis président, je n'ai pas besoin d'être candidat», affirme Hollande

le , mis à jour à 14:43
3
«Je suis président, je n'ai pas besoin d'être candidat», affirme Hollande
«Je suis président, je n'ai pas besoin d'être candidat», affirme Hollande

François Hollande a réaffirmé qu'il n'était pas en campagne électorale samedi lors d'une visite au Mans (Sarthe) à l'occasion des 24 Heures de course automobile. Le président de la République multiplie pourtant les déplacements, en France comme à l'étranger, depuis plusieurs semaines, à un rythme effréné.

En Bavière lundi pour le sommet du G7, à Tulle mardi, à l’Élysée mercredi matin pour le conseil des ministres puis au sommet européen UE-Amérique latine à Bruxelles, le chef de l’État est intervenu à l'Organisation internationale du travail jeudi à Genève, avant de passer à Nantes puis Angers et Vitry-sur-Seine vendredi. Le Mans, ce samedi, donne un air supplémentaire de pré-campagne présidentielle à l'agenda marathon du président, à deux ans de l'échéance. « C'est pas la saison, il n'y a pas de campagne qui soit prévue », a-t-il déclaré en sortant de l'hôtel de ville. « Il n'y a pas d'accélération par rapport à une échéance, ça n'a pas de sens », avait-il déjà assuré vendredi.

VIDEO. Hollande en campagne ? «Ce n'est pas la saison», répond le président

Arrivé vers 10 heures à l'hôtel de ville en compagnie de Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, et du Sarthois Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture et porte-parole du gouvernement, le président a mis en valeur l'attrait régional, national et international des 24H du Mans auto pour la ville et la France et regretté : « Je ne peux pas rester 24 heures, hélas, au Mans (...) mais peut-être qu'à la fin de mon mandat, j'aurai fait 24 heures au Mans ». « Avant d'être maire ou président, il faut être candidat », a-t-il lâché devant un parterre de notables locaux, dont l'ex-lofteur Steevy Boulay, devenu patron de boîte de nuit. 

Le président s'est ensuite rendu à la préfecture. «Je suis président, je n'ai pas besoin d'être candidat», a-t-il encore répondu.

Puis, avec trois heures d'avance sur le départ ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bearnhar le dimanche 14 juin 2015 à 12:08

    Bien, donc qu'il évite de se représenter...Les Français doivent reprendre la main, faire sauter des avantages d'un autre age, revenir sur des décisions politiques qui leur coutent une fortune. Qu'ils n'engagent pas trop de frais, tout va etre remis à plat, ce serait dommage de gacher de l'argent.

  • jfvl le samedi 13 juin 2015 à 19:36

    Il n' y a que lui pour le croire !

  • M940878 le samedi 13 juin 2015 à 19:25

    il est seulement président de lui-même ce clown