"Je suis impatient de voir M. Ruffier en Ligue Europa"

le
0
"Je suis impatient de voir M. Ruffier en Ligue Europa"
"Je suis impatient de voir M. Ruffier en Ligue Europa"

Modeste joueur de CFA2, Wilfried Rother est devenu le joueur amateur le plus sollicité de France depuis qu'il s'est pris le chou avec Stéphane Ruffier après une séance de tirs au but perdue contre Saint-Étienne. Au retour de l'entraînement, le joueur de Raon-l'Étape nous raconte comment il vit, malgré lui, ce passage de l'ombre à la lumière.

Alors, que s'est-il passé avec Stéphane Ruffier ? Qu'est-ce que vous vous êtes dit ? Déjà, Ruffier dit que j'ai eu des propos grossiers envers lui pendant le match. Lui étant gardien et moi défenseur central, il y a une distance qui nous sépare, et même sur les corners, je n'ai pas eu affaire à lui. À la fin de la prolongation, on rejoint le rond central avec deux coéquipiers et on croise Ruffier. Alors pour blaguer avec lui et pour détendre l'atmosphère, je lui lance : "Bon, celle-là, tu nous la laisses." J'avais le sourire, je rigolais, mais lui n'a visiblement pas compris mon humour. Il se retourne et me dit : "Espèce de guignol, n'oublie pas de me regarder tous les jeudis en Ligue Europa." Avec mes deux collègues on se regarde, un peu bouche bée, on ne comprend pas et on se dit : "À mon avis, il a mal pris le fait d'arriver aux penalties contre une équipe de CFA2", et ça peut se comprendre. Après, je suis passé à autre chose, on en a même pas reparlé dans le rond central. On avait une qualif' à jouer, on était à deux doigts de faire l'exploit des 32es. Malheureusement, j'ai dû tirer un penalty et, vu ma précision, bah je l'ai loupé. Là, je suis à terre, abattu, je ne faisais même pas attention. Et je le vois qui s'approche et je l'entends me dire : "Espèce de guignol, rentre chez toi." Et sur le coup de l'énervement, je l'insulte. À ce moment-là, l'arbitre vient me voir et me dit : "Numéro 5, ça ne sert à rien", avec l'air de dire qu'il était coutumier du fait.

Le geste pas très fair-play de Ruffier
Donc au départ, tu ne prêtais pas trop attention à ce qu'il te disait, mais quand il revient pour te chambrer, tu as trouvé ça un peu déplacé de sa part. Je trouve que c'est un manque de classe. C'est le héros du match, entre guillemets parce qu'il a sorti le dernier péno, et moi, j'ai éliminé mon équipe. Il joue cinq divisions au-dessus, c'est un professionnel. À la limite, il serait venu, il m'aurait mis une tape amicale avec un petit "bien joué", et puis voilà, on n'en parle plus, mais là, il vient me traiter de guignol !

[DIV…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant