« Je serais président et ministre de l'Agriculture »

le
1

Votre objectif de réduction des dépenses publiques -- 85 MdsEUR -- est ambitieux. Comment comptez-vous y parvenir ? BRUNO LE MAIRE . J'ai proposé 500 000 effectifs d'emplois publics en moins -- je dis bien emplois publics et pas fonctionnaires. Ce n'est ni excessif ni déraisonnable, car il y a aura 700 000 départs à la retraite dans la fonction publique entre 2017 et 2022. Je propose d'éteindre progressivement le statut de la fonction publique territoriale. Je propose aussi la suppression des emplois aidés, et notamment des 180 000 emplois aidés qui sont des contrats publics. Quels seront les ministères les plus touchés ? Tous les ministères sauf la police, la gendarmerie, les armées, la justice et tout ce qui est du domaine de la santé. En revanche, dans la police et la gendarmerie, je propose de rétablir 6 000 emplois publics supplémentaires. Et dans l'Education nationale ? Je propose d'augmenter le temps de travail des enseignants, sur la base du volontariat ou à leur recrutement, avec la rémunération correspondante. Dans le primaire, le passage à 26 heures par semaine permet de récupérer environ 60 000 postes d'emplois publics. Au collège et au lycée, le volume horaire hebdomadaire passera à 20 au lieu de 15 ou 18 aujourd'hui. Pourquoi privatiser Pôle emploi ? Aujourd'hui, seulement 14 % des demandeurs d'emploi retrouvent un travail grâce à Pôle emploi. Pourquoi alors ne pas demander à des entreprises ou des associations de fournir cet accompagnement personnalisé dont les demandeurs ont impérativement besoin ? L'avenir de l'agriculture française passe-t-il par l'exploitation familiale ou concentrée, mécanisée, spécialisée ? Les deux modèles ne sont pas antagonistes. Si demain, je devais être président de la République, je serais président et ministre de l'Agriculture. Pas en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • am013 il y a un mois

    Commencez par supprimer tout ce qui est para public, associatifs divers subventionnés par l'argent public en tout ou partie et on y verra plus clair