« Je sens une grande colère »

le
0
« Je sens une grande colère »
« Je sens une grande colère »

Président de la région Auvergne - Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez est aussi le numéro 2 des Républicains (LR).

 

Le pays peut-il craquer ?

LAURENT WAUQUIEZ. La question est : quelle est la situation du pays ? Nous avons un Etat qui ne nous protège plus suffisamment, un terrorisme nourri par le djihadisme et un communautarisme qui continue de grignoter jour après jours du terrain. Je ne sens pas tant un pays qui craque qu'un pays qui est très en colère. Un pays qui exige enfin des actes.

 

Un nouveau prolongement de l'état d'urgence est-il la réponse ?

Tout ce qui peut nous protéger doit être utilisé. L'état d'urgence peut être efficace, mais pour ce faire il doit cesser d'être une coquille vide. Aujourd'hui, il est comme un fusil sans munitions. Le vrai enjeu est de savoir quand on va enfin se décider à armer le fusil. Ce que les Français ne supportent plus, ce sont les minutes de silence, ou au contraire l'excès de parlotte. Il y a eu trop de morts pour ça. Ils nous disent : « Agissez ! »

 

Armer le fusil, c'est-à-dire ?

Il y a une grave sous-estimation de l'ampleur du terrorisme par le gouvernement actuel. L'exécutif n'a pas suffisamment agi. L'état d'urgence n'a de sens que si on place la sécurité au-dessus des libertés, parce que nous sommes en guerre. Les Français y sont prêts. Même si le risque zéro n'existe pas, je pense qu'il y aura tout de même moins de risques quand on aura mis dehors tous les étrangers en lien avec le terrorisme ! Quand tous les fichés S seront mis hors d'état de nuire au moyen de bracelets électroniques, ou en les internant.

 

Vous demandez vous aussi une commission d'enquête sur l'attentat de Nice ?

Il y a des familles brisées, une douleur infinie. Il faut tirer toute la lumière de ce drame. Nous avons le devoir de comprendre ce qu'il s'est passé. Nous avons réussi à protéger les fan-zones pendant l'Euro, et dès le lendemain il n'y aurait plus de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant