« Je reste fier de nos joueurs »

le
0
« Je reste fier de nos joueurs »
« Je reste fier de nos joueurs »

Grindavik (Islande) De nos envoyés spéciaux HIER À GRINDAVIK, port de pêche situé à moins d'une heure de route de la capitale Reykjavik, personne ne s'est jeté dans l'océan à 9 degrés comme après la victoire de l'Islande face à l'Angleterre (2-1). Les Bleus, avec leur démonstration, ont glacé les ardeurs des plus ardents supporteurs islandais réunis chez Papas Pizza, le spot où une quarantaine d'habitants s'étaient rassemblés pour assister à ce quart de finale. « On n'a pas le coeur à ça, résume Sigmundur Viktor, bière locale à la main mais qui a comme tout l'auditoire accompagné le clapping de leurs favoris. On va juste boire encore un peu et aller se coucher. » Cris et applaudissements lors des deux buts islandais Beaucoup n'ont pas reconnu le visage de leurs fiers guerriers, même si chacun des deux buts en seconde période a été fêté comme un succès avec force cris et applaudissements. Mais les Islandais sont des sportifs invétérés, au jugement trop aiguisé, pour se fourvoyer dans des analyses erronées. « Les joueurs français ont été trop forts, trop rapides », convient Alda Gylfadottir, manageuse dans une entreprise de pêche. « Ils ont lâché beaucoup d'énergie face aux Anglais et ils étaient lessivés, croit savoir Ivan qui aurait bien aimé fêter ses 20 ans, aujourd'hui, avec un nouveau succès. On l'a vu sur le premier but qui est intervenu après un long ballon alors que normalement notre défense ne commet pas ce genre d'erreurs. » Pourtant si la déception vient teinter chacun de leurs propos, aucun d'entre eux ne veut accabler les joueurs de la sélection nationale. Bien au contraire. « Je les adore plus que jamais, s'enthousiasme Sigridu Robertsd, cette petite femme à la soixantaine pimpante. Et j'ai envie de leur dire qu'après ça, ils vont se réveiller encore plus forts. Nous sommes des Vikings. » ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant