«Je n'ai pas besoin de tricherie pour gagner»

le
0
Le premier ministre russe a une nouvelle fois exclu mardi de remettre en cause le résultat des législatives avant d'annoncer la promotion de Vladislav Sourkov, proche conseiller et théoricien de la «démocratie dirigée»

«En tant que candidat je n'ai besoin d'aucune tricherie», lance Vladimir Poutine qui promet une élection présidentielle «transparente, claire et objective» couronnée sans nul doute par sa victoire. «Que ce soit clair pour tout le monde, je veux m'appuyer sur l'expression de la volonté populaire, sur la confiance», insiste-t-il. Devant les membres de son «Front populaire», une vaste agrégation de syndicats, de partis et d'associations créée pour redonner un second souffle à son parti Russie Unie, le candidat n'a que mépris pour ses opposants.

Faute de «programme unifié», de «moyens compréhensibles», «d'objectifs clairs» et de leaders «capables de faire des choses concrètes», l'opposition se contente, selon lui, de «délégitimer le processus électoral». Or, affirme-t-il ,«il ne saurait être question de discussions sur une révision» des résultats des législatives. «Nous devons mettre un terme à toutes ces insinuations», conclut-il.

«Le pouvoir en pl

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant