«Je n'ai jamais été considéré comme un député au rabais»

le
0
INTERVIEW - Jean-Frédéric Poisson, député UMP des Yvelines et ancien suppléant de Christine Boutin, raconte son expérience à l'Assemblée lorsqu'elle celle-ci était au gouvernement.

LE FIGARO. - Un suppléant, appelé à siéger à l'Assemblée nationale, est-il considéré comme un député à part entière?

«Je n'ai jamais été considéré comme un député au rabais»
«Je n'ai jamais été considéré comme un député au rabais»

Jean-Frédéric POISSON. - Bien évidemment. Le suppléant est élu en même temps que le titulaire. D'ailleurs, lorsque Christine Boutin a été nommée ministre du Logement dans le gouvernement Fillon et que j'ai pris mes fonctions à l'Assemblée nationale et au groupe UMP, je n'ai jamais eu l'impression d'être considéré comme un député au rabais. C'est au suppléant, qui arrive toujours avec un peu de retard, de démontrer sa capacité de travail et sa pugnacité.

Quelle est l'attitude des ministres vis-à-vis de leur suppléant?

Les ministres ont une attitude variable. Certains enjoignent leur suppléant à faire preuve de discrétion et de réserve. D'autres considèrent que leur suppléant est un élu à part entière et doit être respecté en tant que tel. Avec Christine Boutin, j'ai eu la chance d'être dans le second registre et pa

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant