«Je n'ai absolument pas de leçons de radicalité à recevoir»

le
0
INTERVIEW - Le président du groupe EELV au Sénat, Jean-Vincent Placé, fait le bilan d'un congrès qui a réaffirmé sa volonté de peser sur le gouvernement pour enclencher davantage de réformes.

Jean-Vincent Placé est le président du groupe EELV du Sénat.

LE FIGARO. - Êtes-vous entièrement satisfait de l'élection d'Emmanuelle Cosse?

Jean-Vincent PLACÉ. - Je m'en réjouis énormément. Emmanuelle Cosse est une femme qui possède une grande culture politique, qui est très intelligente et a beaucoup d'autorité naturelle. Je la soutiens à 100 %. Je suis également satisfait de la bonne tenue des débats au cours de ce congrès, de la clarification stratégique qui a été opérée. Il y a eu un message sur la démocratie interne de notre parti qui a été entendu.

Pour autant, certains estiment qu'être élue avec «seulement» 55 % des voix, ce n'est pas un score si satisfaisant.

Je tiens d'abord à rappel...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant