«Je me souviens du sourire de Francisco Benitez»

le
0
Un ancien instructeur de la Légion, à présent patron de restaurant, se souvient d'un élève devenu «célèbre» : Francisco Benitez.

Alexei Kent est restaurateur au centre de Bagnols-sur-Cèze (Gard). À sa carte, les saveurs des cinq continents. Un «artisan respecté», dont le sang n'a fait qu'un tour il y a quelques jours. Car Alexei, la soixantaine, est aussi un ancien de la Légion étrangère. En 1994-1995, il a formé en tant qu'instructeur, au camp de Castelnaudary, un soldat en apparence comme les autres, dont le nom fait ces temps-ci couler beaucoup d'encre: Francisco Benitez. À l'époque, celui qui avait déjà passé près de dix ans dans la Légion postulait à un grade de sous-officier. «Je formais les meilleurs éléments volontaires à des grades de sous-officiers de tous les régiments de France».

«Je ne me souviens que de son nom, dont on rigolait à l'époque, parce qu'une société portait le même nom. Et je me souviens aussi de son sourire. Sinon, dans ces sé...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant