JD.com veut vendre la France au fond des campagnes chinoises

le
0
JD.com veut vendre la France au fond des campagnes chinoises
JD.com veut vendre la France au fond des campagnes chinoises

Quand M. Liu lèche les vitrines de Paris ce n'est pas (que) pour son épouse francophile. Il repère ce que JD.com, son site de commerce en ligne, pourrait proposer de plus dans son tout nouvel "Espace France" aux millions d'internautes chinois.Président fondateur du deuxième site d'e-commerce de Chine derrière Alibaba, avec 100 millions de clients dont 38 millions réguliers, Liu Qiangdong lance un portail spécialement dédié aux produits français, notamment alimentaires, qu'il promet de livrer jusqu'aux villages les plus reculés, en compressant les prix grâce à la suppression des intermédiaires."Une bouteille de vin quitte la France à 10 euros et arrive à 70 euros chez le consommateur chinois. Je veux la proposer à 25, frais de douanes compris, en supprimant les intermédiaires", résume-t-il dans un entretien à l'AFP, en marge de la soirée de lancement du portail "Espace France", mardi soir à Paris.Entre petits-fours et dégustations de vins, diplomates et expatriés chinois à Paris, producteurs, hommes d'affaires et sénateurs soucieux de mettre leur région en avant, se pressent autour du jeune entrepreneur (41 ans). On pose ainsi devant le Calvados de Normandie, un château bordelais ou un Chablis 1er Cru.Alimentation, vins, mais aussi vêtements, accessoires... l'ambition de M. Liu est sans limites. "Tout le monde connait Louis-Vuitton en Chine, mais en me promenant autour du Palais-Royal j'ai découvert énormément de marques encore inconnues chez nous" souligne-t-il. "Nous en avons déjà une centaine, j'en veux plus de 1.000".JD.com propose déjà du chocolat suisse et des vins italiens, espagnols, californiens. Des français aussi, ainsi que du lait pour bébé ou en briques UHT (longue conservation), garantie de sécurité pour les parents chinois éprouvés par des scandales alimentaires. Mais il voit plus loin.Avec 70.000 salariés, JD.com dispose de 2,3 millions de m2 (118 sites) ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant