JCDecaux : des prévisions moroses.

le
0

(CercleFinance.com) - JCDecaux a fait état ce jeudi après marché d'un chiffre d'affaires de 792,7 millions d'euros au titre du troisième trimestre de son exercice, en croissance de 3,8% en publié et de 1,5% en données organiques par rapport à la même période l'an passé.

Par métiers, le retrait de 4,4% des revenus tirés du segment ' Transport ' à 331,7 millions d'euros (-2,4% en organique) a été plus que compensé par les hausses de 12,5% des ventes provenant des divisions ' Affichage ' et ' Mobilier urbain ' à respectivement 119,8 et 341,2 millions (+6% en organique).

Sur 9 mois, le chiffre d'affaires du numéro un mondial de la communication extérieure ressort ainsi à 2,41 milliards d'euros, soit une hausse de 8,4% en publié et de 4,8% en organique comparativement aux 3 premiers trimestres de 2015. Le pôle ' Transport ' a généré 986,4 millions d'euros de revenus sur la période (+4,8% en publié et en organique), tandis que les branches ' Mobilier urbain ' et ' Affichage ' ont vu leurs ventes s'établir à respectivement 1,067 milliard et 356,5 millions d'euros (+11,3 et +8,4%, +5,8 et +4,8% en organique).

' Dans un contexte de ralentissement économique mondial, incluant l'incertitude persistante de l'impact du 'Brexit', combiné à des comparables élevés notamment dans le segment Transport ainsi qu'à une faible visibilité et une forte volatilité dans la plupart des marchés, nous anticipons une croissance organique de notre chiffre d'affaires au quatrième trimestre en baisse autour de -2 %, soit une croissance organique pour l'année 2016 légèrement inférieure à +3 %. Cette décélération de la croissance organique du chiffre d'affaires, en particulier au quatrième trimestre, aura un impact négatif sur notre marge opérationnelle, déjà impactée par l'intégration de CEMUSA avec notamment le contrat de Mobilier Urbain publicitaire de la ville de New York et le retard pris dans le cadre de la digitalisation du plus grand réseau d'abribus au monde à Londres ', a annoncé Jean-François Decaux, président du directoire et co-directeur général.

Le groupe avait déjà mis en avant le ralentissement économique mondial et le ' Brexit ' en marge de ses comptes du premier semestre, prédisant une croissance organique faible de ses revenus au troisième trimestre qui s'est donc vérifiée.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant