JCDecaux dépasse son objectif de croissance en 2011

le
0
JCDECAUX DÉPASSE SON OBJECTIF DE CROISSANCE EN 2011
JCDECAUX DÉPASSE SON OBJECTIF DE CROISSANCE EN 2011

par Gwénaëlle Barzic

PARIS (Reuters) - JCDecaux a vu son activité fléchir en 2011 sous l'effet des turbulences qui ont agité la zone euro mais le dynamisme de l'Asie et de sa division transports lui ont permis de limiter l'ampleur du ralentissement.

Le numéro un mondial de la communication extérieure signe sur l'ensemble de 2011 une croissance organique de 5,7%, supérieure à l'objectif d'environ 5% qu'il s'était fixé début novembre.

Le groupe, qui avait vu son chiffre d'affaires bondir de plus de 9% en 2010, a subi l'an dernier, comme l'ensemble du secteur publicitaire, le contrecoup des incertitudes liées à la crise économique dans la zone euro.

Sur l'ensemble de 2011, il a enregistré un chiffre d'affaires de 2,46 milliards d'euros, contre 2,35 milliards l'année précédente, en ligne avec les prévisions du marché selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

En dépit de sa forte exposition au continent européen qui représente près de 70% de ses revenus, le français est parvenu à tirer son épingle du jeu en profitant du dynamisme de ses activités en Asie.

JCDecaux, dont le deuxième marché est la Chine, a vu sa croissance bondir de 19,2% dans la région, ce qui a permis de compenser l'atonie enregistrée en Europe avec une très modeste progression de 0,8%.

A titre de comparaison, le numéro deux mondial Clear Channel Outdoor a vu ses ventes progresser de 4,2% sur l'ensemble de 2011, hors impact des mouvements de change.

RÉSERVATIONS ENCOURAGEANTES

JCDecaux, qui publiera ses résultats complets le 8 mars, s'est montré relativement confiant pour l'année en cours, sans toutefois communiquer de prévision chiffrée.

"Nous pouvons d'ores et déjà indiquer que nos réservations de planning sont encourageantes pour le premier trimestre de l'année, et ce malgré les incertitudes qui pèsent sur l'environnement économique", déclare le codirecteur général Jean-François Decaux, dans un communiqué.

Les analystes d'Exane BNP Paribas, qui jugent la publication sans surprise, estiment dans une note que cette indication pourrait suggérer une activité attendue entre faible progression et croissance dans le milieu d'une fourchette comprise entre 0 et 10.

Parmi les trois divisions du groupe, celle dédiée aux transports, davantage épargnée que les autres par les aléas de la conjoncture, a tiré vers le haut l'activité, affichant une croissance de 15,8% grâce à la locomotive asiatique.

Le mobilier urbain, première division en termes de chiffre d'affaires, signe quant à lui une croissance de 2,3% à la faveur des bonnes performances affichées par la France et l'Allemagne, qui ont permis de compenser l'atonie de l'Europe du Sud et le recul subi au Royaume-Uni.

L'affichage continue en revanche de faire pâle figure, affichant une diminution de 3,7% de son activité.

La division a souffert de sa concentration sur le territoire européen ainsi que de la diminution qui s'est poursuivie du parc de panneaux publicitaires du groupe, en France notamment.

En Bourse, l'action JCDecaux a fini à 19,30 euros jeudi (+1,58%), donnant une capitalisation boursière de 4,28 milliards d'euros. Elle gagne 8,5% depuis le début de l'année, à comparer à la hausse de 2,06% de l'indice Stoxx du secteur européen des médias.

Avec Leila Abboud, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant