Jazz in Marciac : les grands noms de la planète jazz fidèles au poste

le
0
Marcus Miller est l'une des têtes d'affiche de l'édition 2013 de Jazz in Marciac. AFP PHOTO BERTRAND GUAY
Marcus Miller est l'une des têtes d'affiche de l'édition 2013 de Jazz in Marciac. AFP PHOTO BERTRAND GUAY

(AFP) - Pour sa 36e édition, le festival Jazz in Marciac, l'un des rendez-vous les plus courus des mélomanes d'Europe, voire du monde entier, ne faillit pas à la tradition en attirant, à partir de vendredi, le gratin du jazz international dans ce village reculé du sud-ouest de la France.

Le guitariste flamenco Paco de Lucia, le bassiste virtuose Marcus Miller, le saxophoniste Maceo Parker, le pape du jazz moderne Wayne Shorter, le guitariste George Benson, le Cubain Chucho Valdès et l'apôtre du turbo folk Goran Bregovic sont quelques-uns des grands noms de la planète jazz attendus pendant deux semaines dans ce petit village enclavé de Gascogne. Le rocker Joe Cocker, qui est déjà venu à Marciac, sera également de la partie.

"Nous n'avons pas de thématique spécifique, nous nous sommes attachés à réunir un certain nombre d'artistes en exclusivité qui viennent présenter des projets spécifiques" et également "mettre en évidence de jeunes talents", dit à l'AFP Jean-Louis Guilhaumon, directeur de JIM et maire du village.

Pour cette 36e édition, le festival reste fidèle à sa tradition éclectique, entre l'ouverture confiée au bluesman Robert Gray et un dernier concert, le 10 août, sous le grand chapiteau, assuré par "l'orchestre des mariages et enterrements" de Goran Bregovic, big band inclassable inspiré des musiques balkaniques.

Entre ces deux dates, Wayne Shorter fêtera ses 80 ans à Marciac, Ahmad Jamal y présentera en exclusivité mondiale son dernier album "Saturday Morning", tandis que la figure du jazz afro-cubain Roberto Fonseca présentera, pour la première fois en Europe un projet baptisé "tradicional" avec onze musiciens et sa mère, la chanteuse Mercedes Cortès.

Le festival fera aussi la part belle aux voix, avec la chanteuse de jazz canadienne Diana Krall ou le Brésilien Gilberto Gil.

Outre George Benson, d'autres grands feront leur baptême de Marciac comme les saxos Curtis Stigers et David Sanborn ou le trombone Fred Wesley.

En contrepoint des soirées du chapiteau, le festival off qui se prolongera jusqu'au 15 août accueillera chaque matin et après-midi des formations multiples, représentant tous les courants du jazz, sur un podium installé sur la jolie place principale du village cernée d'arcades médiévales.

Jazz in Marciac (26 juillet- 15 août), www.jazzinmarciac.com

ev/ndy/ed/alc/abk

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant