Jay-Z lance une nouvelle version de son service de musique en streaming

le
0
Jay-Z lance une nouvelle version de son service de musique en streaming
Jay-Z lance une nouvelle version de son service de musique en streaming

Le rappeur américain Jay-Z a lancé lundi une nouvelle version de son service de musique en streaming entièrement payant, Tidal Hifi, pour donner une "nouvelle direction" au secteur musical "d'un point de vue créatif et commercial".Jay-Z a racheté cette année pour 56,2 millions de dollars le service de streaming (flux sans téléchargement) musical norvégien Wimp, propriétaire de Tidal Hifi, pour tenter de conquérir le marché américain face à des géants comme Apple.Lors d'une conférence de presse à New York, au cours de laquelle le rappeur ne s'est pas exprimé, la chanteuse Alicia Keys a laissé entendre que des artistes pourraient publier certaines de leurs créations en exclusivité ou en avance sur Tidal Hifi."Tidal s'emploie à entretenir une industrie qui promeut la santé et la pérennité de notre art et de notre secteur à travers le monde", a fait valoir la chanteuse."Nous pensons que c'est dans l'intérêt de tous --fans, artistes et le secteur dans son ensemble-- de préserver la valeur de la musique et d'assurer santé et robustesse au secteur pour les années à venir", a-t-elle ajouté.A l'occasion de ce lancement de la nouvelle formule, un film promotionnel a été diffusé dans lequel plusieurs artistes critiquent des sociétés de streaming non identifiées, arguant qu'elles les traitent comme de simples marchandises."Ils sont les transmetteurs; nous sommes les artistes. D'une certaine façon, les choses ont changé et nous nous retrouvons en arrière-plan", déplore notamment la chanteuse Madonna.La vidéo montre d'autres artistes --qui seront actionnaires de Tidal en vertu de conditions financières non divulguées-- dont la chanteuse et épouse de Jay-Z Beyonce, le rockeur Jack White, Chris Martin de Coldplay, la rappeuse Nicky Minaj et la chanteuse Rihanna.La société de Jay-Z avait annoncé "une nouvelle direction pour l'industrie de la musique, d'un point de vue à la fois ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant